Edencash
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Biblio-live - Céline Maltère

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty La Tocante

Message  Kashima Sam 16 Jan 2016 - 15:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Derniers jours pour commander La Tocante, recueil de micronouvelles parues ces deux dernières années, dont j'ai fait la préface.
On y trouve des textes de nombreux auteurs, dont Sylvain-René de la Verdière et Francis Thievicz.
J'y signe aussi ma toute première micro : Le chat de marque italienne.
Prix indicatif (avec frais de port) : environ 6,40e. Sans frais de port (à retirer sur place) : moins de 4e.
Exemplaire dédicacé.
Tirage strictement limité aux précommandes."

Autres précisions ici:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Catarrhe #19

Message  Kashima Mer 20 Jan 2016 - 19:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Catarrhe de février, le numéro 19, sera copieux et vous promet, une fois de plus, de grandes surprises. Des textes surprenants et de nouveaux auteurs, comme : Anna Mastel, Ivan de Monbrison, Patrick Boutin et la Siamoise Kashima San… autre culture, autres mœurs.

Les abonnés auront la chance d'y lire :

L'éditorial : « Métaphysique dans la mienne ».
La chronique badine de Marc Sanders : « Quand les éditeurs nous font une Seine ».
Anna Mastel nous présente « une certaine vache de baraque ».
Céline Maltère va chez « le boucher ».
Lou Dubois nous sort ses « touchantes photos retouchées ».
« Heredia revisited » ne pouvait être que l'œuvre d'André Stas et Éric Dejaeger.
Jean-Paul Verstraeten nous entraîne dans « les dessous cachés de l'hôpital Saint-Sulpice » mais « à quel saint faut-il se vouer ? ».
Céline Maltère nous invite à « l'Officine du Docteur Princeps » pour la « dissection de la sylve » agrémentée des « notes des carabins ».
« Celui qui rêve reste lucide » affirme Thierry Lechat et elle lui dit « je t'aime ».
Dans « La linguistique appliquée », Éric Dejaeger propose les préfixes méta- et hydr(o)-.
Les « réminiscences » de Patrick Beaucamps nous dévoilent « Kain », « Crépuscule » et « Insomnie ».
Ivan de Monbrison nous parle de « l'enfance ».
Nous connaîtrons « la corde sensible » de Patrick Boutin.
Le Docteur Lichic nous présente « les capitaines méconnus ».
Kashima San nous fait rencontrer « le chat à six queues ».
Il est « l'heure H » pour Patrick Boutin.
« L'immonde d'Olivier Texier » et ses mini-strips qui laissent un mauvais goût dans la bouche.
Le Saint 'pataphysique du mois de février (Pédale).
Le tout ponctué par des aphorismes de Paul Guiot, deux interventions de Thierry Lechat et des illustrations d'Olivier Texier.

Qui dit mieux ?
Bonne lecture, sinon abonnez-vous.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Microbe #93

Message  Kashima Mer 20 Jan 2016 - 20:12

Dans le numéro 93 de Microbe, le poème "Toile d'épeire" (qu'on retrouvera dans un nodus de La Grotte aux Nouilles prochainement):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Revue Méninge #5

Message  Kashima Jeu 28 Jan 2016 - 18:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Revue Méninge #05 (thème : Chaussure) sortira d’ici quelques jours.
Pour vous donner un avant-goût de semelle, vous pouvez découvrir ci-dessous la couverture de ce numéro. Nous en profitons pour remercier J.Sonhalder de sa contribution et sa touche de vert !
Nous remercions aussi ceux sans qui Revue Méninge rimerait avec page blanche : les artistes du sommaire de RM#05 :
Benjamin Hopin, Céline Maltère, Daniel Birnbaum, Danièle Dossot, Evelyne Charasse, Fabrice Farre, Frédéric Mendes, Gier, Hector Ruiz, Julie Sonhalder, Laure Escudier, Linda Talbot, Lucie Pingréonn, Nicole Barrière, Olivier Le Lohé, Olivier Savignat, Pascal Dandois, Pauline Catherinot, Perrin Langda, Philippe Correc, René Chabrière, Sabrina Meder, Sandrine Davin & Sylvaine Pradines
A cette liste, nous pouvons ajouter Murielle Compère-Demarcy et Didier Mélique qui nous ont permis d’élaborer une quatrième de couverture digne de ce nom (à découvrir !)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Revue Méninge #5

Message  Kashima Sam 30 Jan 2016 - 15:02

A télécharger et à lire gratuitement ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

("Les lotus d'or", C. Maltère)
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Catarrhe #19

Message  Kashima Lun 1 Fév 2016 - 17:43

Catarrhe #19, c'est :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Abonnement : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Vénus 13

Message  Kashima Mar 9 Fév 2016 - 13:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty La Grotte aux Nouilles

Message  Kashima Ven 12 Fév 2016 - 18:45

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Vénus 13

Message  Kashima Dim 14 Fév 2016 - 9:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty La Grotte aux Nouilles, sortie bissextile

Message  Kashima Dim 28 Fév 2016 - 21:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Vénus 13

Message  Kashima Mar 1 Mar 2016 - 17:14

Le Mi(ni)crobe #51 sort bientôt :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



==> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Le Cabinet du Diable

Message  Kashima Dim 6 Mar 2016 - 20:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A paraître à La Clef d’argent très bientôt.
Rendez-vous sur la page de la collection LoKhale et sur le site de la maison d’édition.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Signatures mars-avril

Message  Kashima Ven 11 Mar 2016 - 17:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty L'Ampoule #19

Message  Kashima Mar 15 Mar 2016 - 6:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Vient de paraître L'Ampoule n°19, nouveau numéro de notre revue numérique et littéraire sur le thème "Ruines & Vestiges.

La revue peut être lue, téléchargée et commentée en ligne, mais aussi parcourue en intégralité sur Calaméo et sur Issuu.

L'ensemble des illustrations et photographies publiées dans le numéro sont également disponibles ; le sommaire est enfin à consulter :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec la participation de :

Barbara Albeck, Daniel Birnbaum, Eugène de Bonsecours, Cyril Calvo, Stéphane Chao, Serge Cintrat, Antonin Crenn, Sandrine Cuzzucoli, Anne-Fleur Drillon, Laura Ferret-Rincon, Aleilton Fonseca, Nathalie Fragné, Laurent Gonzales, Le Golvan, Marilyse Leroux, Lordius, Céline Maltère ("La gangue" et participation au cadavre exquis "Une pensée mirifique"), Olivier Marchal, Jean-Valéry Martineau, Elisabeth Mounic, Marie-France Ochsenbein, Jérôme Pitriol, Stéphane Poirier, Maëlle Ranoux, Sabine Rogard, Georgie de Saint-Maur, Philippe Sarr, Liliane Stein, TanieBlue et Stéphane Werth
.

Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Le Cabinet du Diable

Message  Kashima Dim 20 Mar 2016 - 8:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Informations ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Intw pour Le Cabinet du Diable

Message  Kashima Ven 25 Mar 2016 - 17:18

Par Jean-Pierre Favard :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Alors que sort tout juste aux éditions La Clef d'Argent, « Le Cabinet du Diable », troisième titre de la collection LoKhaLe, Céline Maltère, son auteure, répond à quelques questions. Une bonne occasion de mieux la connaître et d'en savoir (un peu) plus à propos de son roman.

Bonjour Céline, première question forcément attendue et sans la moindre originalité (tu m'en vois foncièrement désolé) : peux-tu te présenter en quelques mots (ou plus, si tu le souhaites) ?


J’ai laissé par erreur une photo de moi sur le site de La Clef d’Argent, mais c’est un très bon profil et je ne le regrette pas ! Je suis professeur de lettres classiques et j’enseigne en Auvergne, plus particulièrement dans l’Allier. J’aime transmettre mon goût de la lecture et du latin à mes élèves.

J’écris depuis mon plus jeune âge, et avec une régularité de plus en plus grande au fil des années. Pas un jour sans écrire, on pourrait résumer les choses ainsi.

En peu de temps, tu as publié de nombreux textes chez plusieurs éditeurs (plutôt en format court). Peux-tu nous en dire plus quant à ton univers, à tes principales sources d'inspiration ?

En effet, j’ai publié récemment deux recueils hybrides, mélangeant nouvelles, micronouvelles et poésies chez Sous la Cape. Mes inspirations se nichent un peu partout : quelque chose que j’ai vu ou pensé une nuit, au cours d’une promenade, en travaillant, qui va prendre de l’ampleur et que je vais vouloir fixer par écrit. Forcément et indirectement, mes lectures sont le terreau de tout cela. De nombreuses idées doivent venir de ce que j’ai accumulé au cours de ma vie de lectrice. Par exemple, dans Les Cahiers du sergent Bertrand, c’est Edgar Poe, l’un des auteurs que j’ai beaucoup lu, qui s’est imposé dans la première nouvelle.

J’aime aussi travailler à partir d’images. Dans La Grotte aux Nouilles, j’ai été paradoxalement l’illustratrice des toiles de Jean-Jacques Gévaudan ! En partant de ses tableaux, je me suis laissée envahir par l’esprit du peintre, et nous avons établi une « relation médiumnique ».

Le format court me donne des libertés ; il me permet de développer un mode d’écriture qui me convient parfaitement : prolonger, par échos, les textes ; entrelacer les idées sous différentes formes. Revenir, finalement, à l’étymologie du mot « texte » qui fait référence au tissage, à la trame…

J’envisage l’écriture comme une fixation des souvenirs, du moindre au plus fort. C’est une manière de lutter contre le temps, même s’il est banal de dire cela… J’ai écrit il n’y a pas longtemps dans Vénus 13, un recueil, que ma devise, c’est « Ars longa, vita brevis », et cela rend parfois un peu frénétique, obsessionnel.

La Maison Mantin, autour de laquelle ton texte Le Cabinet du Diable s'articule semble être un lieu vraiment très étonnant. Comment l'as-tu découvert ?

J’ai toujours vécu non loin de la Maison Mantin, étant originaire de Moulins mais, comme les camarades de Lisebeth Retamen, je n’y prêtais pas attention. Plus tard, on a commencé à parler de cette demeure, alors qu’elle allait être rénovée en vue d’une ouverture au public. Dès que j’ai entendu cette histoire des cent ans et du temps qui se fige, j’ai été intriguée ! La Belle au Bois dormant existait !

C’est un lieu très étrange. Il faut y aller en jouant le jeu, en se disant qu’on pénètre dans un passé préservé, être à l’affût des détails et se laisser porter par l’âme de Louis Mantin.

J’aime les maisons, les objets, et je collectionne moi-même. Le lieu de vie, comme pour Mantin, est un prolongement de soi. On ne s’entoure pas de choses anodines si l’on veut bien vivre.

On sent que tu as mis un peu (beaucoup ?) de toi dans ce texte et on se dit que la fascination qu'éprouvent tes personnages pour ce lieu étrange doit être un peu la tienne aussi... se trompe-t-on ?

Dans ce roman, j’ai mis en effet beaucoup de moi, comme dans tout ce que j’écris. Je n’ai rien de commun avec Louis Mantin et pourtant, j’en ai fait une sorte de double : son goût pour le bizarre, sa fascination pour les objets, son côté reclus. J’ai voulu en faire un personnage touchant et sentimental (je lui fais même lire Charlotte Brontë, je ne sais pas ce qu’il en aurait pensé…) ; il est toujours amoureux de la même femme, son unique maîtresse, il est passionné de lecture. Le Cabinet du Diable est un livre sur le temps qui passe, les souvenirs, les moyens de lutter contre la mort. C’est aussi une réflexion sur les objets. Et mon Diable est loin d’être un Satan ! Qui voudrait lire un Rosemary’s baby ferait fausse route ; on est plus proche de l’esprit romantique dans ce roman. « Diabolein », en grec, c’est diviser. Sans en dire davantage, le lecteur verra comment je joue avec cette étymologie lorsque je mets en scène ce personnage nommé Sire Edax.

Ce roman repose sur un lieu existant réellement. Un de tes précédents ouvrages, Les Cahiers du Sergent Bertrand s'appuyait sur un personnage, fort peu recommandable je dois le dire et ayant, lui aussi, réellement existé. A chaque fois, tu insuffles dans ce « réel » une forte dose d'imaginaire, non dénué d'une certaine poésie. Est-ce là une volonté de ta part ou ta plume te guide-t-elle, presque malgré toi, en ces territoires ?

C’est exactement comme cela que je considère l’écriture : elle doit rehausser le réel, le trans/dé-former, en faire quelque chose d’autre, en plus beau ou plus laid, d’ailleurs. Dans Les Cahiers du sergent Bertrand, on peut dire que je raconte l’histoire d’un nécrophile du XIXème siècle, mais il ne faut pas croire que je me complais dans des détails macabres et malsains. Les personnes qui l’ont lu, très différentes, n’ont pas du tout été choquées même si l’a priori pouvait être négatif avant d’ouvrir ce livre. Elles avaient peur qu’on déterre les cadavres ensemble, et bien davantage… Ce qui m’a plu, c’est de parler de ce François Bertrand avec une distance littéraire. Les poèmes permettent de circonscrire mon sujet et de le polir. Jamais je ne pourrai écrire un texte ou un roman sans y mettre cette distance dont je parle. Je ne vois pas l’intérêt de raconter de manière brute le quotidien. Il faut donner quelque chose de plus au réel. J’ai écrit plusieurs romans, et même les plus personnels passent par le prisme de la fiction. La poésie ne peut pas être absente de la prose, que ce soit dans le sujet ou dans l’écriture. C’est sans doute pour cela aussi que j’ai besoin de mélanger les genres, même à l’intérieur d’un roman.

Je sais que tu travailles actuellement sur un autre roman, également à paraître aux éditions La Clef d'Argent (un triptyque me suis-je laissé dire). Peux-tu nous en dire un peu plus à son sujet ?

Les Corps glorieux est le premier volet d’une trilogie. J’ai créé un monde autour de trois reines, prenant pour base d’écriture les romans de chevalerie que j’aimais beaucoup lire autrefois (et que je lirais encore avec plaisir). Leur père leur a donné à chacune une terre. La particularité de ces romans, c’est que j’ai voulu inverser les valeurs : ce sont les femmes qui règnent, qui décident, et leur père les a d’ailleurs élevées ainsi, allant jusqu’à leur interdire de fréquenter amoureusement les hommes. Le premier tome raconte les aventures de la cadette, Kationa : elle a perdu la femme qu’elle aimait passionnément et cette perte lui fait traverser de nombreuses aventures, jusqu’à l’éventuelle guérison. C’est la quête de l’amour perdu. Les suivants auront chacun une couleur et un thème différent, lié au caractère de l’héroïne (dans le 2, c’est une lutte pour arrêter le Temps, véritable personnage, dans un monde très animal ; dans le 3, une réflexion sur les sciences, la création et la procréation). Et nous aurons, je crois, de très belles couvertures… !

D'autres projets en cours ? D'autres envies ?

J’ai énormément de projets ! Après la sortie, en avril, de Scènes d’esprit et autres nouvelles aux Deux Crânes, je vais poursuivre l’écriture des micronouvelles Canines et flores. J’ai aussi plusieurs recueils de nouvelles en cours, et je vais m’occuper d’une autre trilogie romanesque, déjà écrite et que j’aimerais beaucoup voir paraître. Je compte aussi présenter mes livres dans divers salons, et je travaille à la rédaction d’un article sur Violette Leduc pour un colloque qui se déroulera en juin. Je me replonge bientôt dans l’écriture d’un roman, sûrement d’inspiration LoKhaLe, car « une histoire se déroule forcément quelque part »… Aurai-je assez de temps pour tout cela ?

Titre : Le Cabinet du Diable.

Auteur : Céline Maltère (suivi de « La Maison Mantin, un héritage révélé », article de Maud Leyoudec).

Editions : La Clef d'Argent, 114 pages, 6 €

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Sous Vide #4

Message  Kashima Ven 25 Mar 2016 - 17:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Images : Andreas Marchal, Tatiana Samoïlova, Zeke Clough, Lena Hochhlozer, Gaspard Pitiot, Nuvish, Dominique Lucci, Caroline Dahyot, Secco, Isabelle Porta, Pat Gil Moral, Manon Guillet, Margaux Salmi, Mélès, Marilyne Mangione, Alkbazz, Mr T, Jean Kristau, Vero, Hui Zheng, Thierry Lambert, Françoise Cuxac, Marie-Jeanne Faravel, Philippe Chambon, Khylvyh, Ibrahim R. Ineke, Kapreles, Tony Burhouse, Adrien Fregosi, Geric Alonzo, Simdo, Béatrice Elso, Catherine Ursin, Didier Estival

Textes : Charles Pennequin, Céline Maltère, Agnès Cognée, Jacques Ducret, J.Roy, Louis Doucet, Isabelle Porta, Marilyne Mangione, Marc Di Malta, Jean-Louis Clarac, Perrin Langda, Florie, Eric Ferber, Margueritte C
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Les Cahiers du sergent Bertrand - critique de Patrick Boutin

Message  Kashima Jeu 31 Mar 2016 - 17:07

Une très bonne lecture des Cahiers du sergent Bertrand, par l'auteur Patrick Boutin :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Scènes d'esprit et autres nouvelles

Message  Kashima Sam 2 Avr 2016 - 14:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sortie aujourd'hui de Scènes d'esprit aux éditions des Deux Crânes.
13 nouvelles sur la folie sous diverses formes (littéraire, amoureuse...) On y retrouve quelques ambiances chères au Sergent, mais aussi une nouvelle annonçant la sortie prochaine des Corps glorieux, un roman de chevalerie à La Clef d'Argent.

Disponible sur le site des Deux Crânes, dans les salons, chez les libraires ou auprès de Céline Maltère.

lesdeuxcranes.jimdo.com...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Soirée spéciale Le Cabinet du Diable

Message  Kashima Jeu 14 Avr 2016 - 10:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Les Corps glorieux

Message  Kashima Dim 24 Avr 2016 - 9:04

Ils arrivent...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Article La Montagne 25 avril 2016

Message  Kashima Lun 25 Avr 2016 - 20:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Les Corps glorieux

Message  Kashima Sam 30 Avr 2016 - 13:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Le Cabinet du Diable - critique Yozone

Message  Kashima Ven 6 Mai 2016 - 13:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Moulins, la maison Mantin voit les décennies passer et subit les ravages du temps. Un siècle, c’est long ! Mais c’est le prix à payer pour que la ville hérite de cette bâtisse qui, lors de sa réouverture, devra ramener le public cent ans en arrière. En attendant, elle s’abîme. Les nombreuses curiosités amassées par le riche donateur prennent la poussière, tombent en déliquescence pour certaines, les tapisseries moisissent, les boiseries se gondolent....
Certains habitants sont toujours fascinés par cette présence mystérieuse et sont immanquablement attirés par cette demeure imposante à côté du musée, n’en pouvant plus de patienter en imaginant comment elle est à l’intérieur et ce qu’elle cache.

Ce troisième volume de la collection Lokhale nous amène à Moulins et plus précisément à la maison Mantin, le cadre idéal pour une histoire lorgnant sur le fantastique. Pas besoin d’enjoliver outre mesure, la réalité s’avère déjà assez étonnante. Pour résumer, à sa mort, Louis Mantin a légué sa demeure à la ville aux conditions qu’un musée soit construit à côté et qu’elle reste fermée un siècle avant d’être ouverte au public.

Pour son récit, Céline Maltère met en scène une belle brochette de personnages. En premier lieu, Lisebeth Retamen, carmélite par la force des choses et qui aspire à une certaine liberté, n’a pas manqué de remarquer Hubert Lantier, se définissant comme un pirate bibliophile et également attiré par la vieille bâtisse. Ce dernier lui présente d’autres personnes souffrant des mêmes symptômes : Suarès, un poète extralucide, et Kariron-san, un Japonais aux membres de fer. Possédant une prothèse en bois, Lisebeth est tout à fait à son aise au sein de ce groupe hétéroclite, prêt à en braver l’interdit pour entrer dans la maison Mantin.
Aussi disparates et hors normes ces personnages soient-ils, les lecteurs restent jusqu’alors dans un cadre cartésien, attribuant cette attirance à une simple curiosité, même si « Le cabinet du Diable » débute de façon à les interloquer d’entrée avec des scaphandriers se mouvant dans la nuit.
L’auteure parvient aisément à instaurer une ambiance chargée en interrogations et une atmosphère aussi lourde qu’étrange. Presque tout naturellement, un nouveau protagoniste intègre l’histoire et cette apparition inattendue n’étonne pas outre mesure, elle est dans la logique des choses et installe définitivement « Le cabinet du Diable » dans le fantastique.

Ce court roman de 70 pages s’avère dense, lourd de mystères et repose sur des bases solides avec la maison Mantin. Ce très bon choix permet finalement sans grands effets de livrer un récit prenant et instructif. L’ombre de cette demeure hors du temps plane sur ces pages, hante de nombreux habitants de Moulins, obsédés par cette proximité imposante, étouffante, mais partie intégrante de l’Histoire récente de la ville.
Tout le charme de la collection repose justement sur ces découvertes, ces évasions dans des lieux étonnants, aptes à alimenter l’imaginaire par leur étrangeté, en rajoutant le côté instructif.
Pour « Le cabinet du Diable », la conservatrice du patrimoine Maud Leyoudec retrace la réhabilitation de la maison Mantin, révélant les ravages d’un siècle d’abandon et le travail titanesque effectué pour que le rêve de Louis Mantin devienne réalité.
À travers leur choix de couverture dont ils s’expliquent en fin d’ouvrage, Philippe et Léo Gontier partagent le côté Cabinet de curiosités de la maison Mantin.

Une fois de plus, la collection Lokhale qui porte décidément bien son nom réussit à nous transporter dans un endroit aux apparences connues mais pourtant si éloigné de notre perception.

Titre : Le Cabinet du Diable
Auteur : Céline Maltère
Dossier : « La Maison Mantin, un héritage révélé » par Maud Leyoudec
Couverture : Philippe et Léo Gontier
Éditeur : La Clef d’Argent
Collection : LoKhaLe
Site Internet : page roman (site éditeur)
Numéro : 3
Pages : 105
Format (en cm) : 17,5 x 11 x 1
Dépôt légal : mars 2016
ISBN : 9791090662285
Prix : 6 €
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Les Corps glorieux

Message  Kashima Mar 10 Mai 2016 - 21:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Que se passe-t-il au château de la reine Kationa ? Le bruit court qu’elle a perdu la raison et qu’elle redouble de cruauté depuis la mort de Balzane. Ne s’est-elle pas mis en tête, pour la remplacer, par n’importe quel moyen ? Ce désir insensé la pousse à vivre d’étranges aventures : capturer un chant de sirène, vaincre les nains de la Forêt carnivore, affronter le long chevalier rouge ou passer de l’autre côté du miroir ‒ autant d’épreuves qui la mèneront au-delà des réalités.

Reprenant les codes du roman de chevalerie, Céline Maltère les transpose dans un univers féminin où l’héroïne, fière et implacable, se perd peu à peu dans sa folle obsession. Les Corps glorieux est le premier volet du Cycle de Goth, trilogie romanesque qui raconte l’histoire de trois sœurs souveraines.

Les Corps glorieux est un roman épique et féminin. L’héroïne a suivi les préceptes de son père et règne impitoyablement sur le petit domaine qu’il lui a confié. Elle a pour devoir de ne jamais se soumettre aux hommes et, dans son royaume, elle cultive le désir des femmes.
La quête de la reine Kationa est symbolique : trop orgueilleuse, l’allégorie de l’Angoisse, par exemple, vient lui donner une leçon. A travers plusieurs récits enchâssés, on assiste aussi à son apprentissage : comment la petite fille est-elle devenue cette femme sans merci ?
Ce roman d’aventures parle de l’amour, du désir, du manque et de l’oubli et, même s’ils s’incarnent dans des créatures étranges et sanguinaires, beaucoup des personnages qu’on y croise sont finalement des démons familiers.
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Biblio-live - Céline Maltère - Page 2 Empty Re: Biblio-live - Céline Maltère

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum