Le Voyage dans la Lune - Méliès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Voyage dans la Lune - Méliès

Message  Kashima le Mar 10 Avr 2012 - 9:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Petit ovni des débuts du cinéma, Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès dure 15 mn et date de 1902.
Une bande de savants fous, représentants de la race humaine, décide de partir sur la lune. Premier geste : la fusée blesse la lune, tout est dit...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'humain colonisateur ne va pas se plaire sur cette nouvelle planète et, dès son arrivée, il n'est pas acclimaté à ses rigueurs. Son premier contact avec un être lunaire se fait dans la violence : les créatures, quand on les touche, s'envolent en fumée.
L'humain, qui s'est mis en danger, revient sur terre en fier explorateur colonisateur, qui n'a pas marché sur la Lune, mais qui l'a écrasée.

Désigné souvent comme une utopie, ce film de la naissance du cinéma est d'une efficacité incroyable par son message et ses métaphores. Quelle poésie avec si peu...
La version colorisée et accompagnée de la musique de Air ne gâche sans doute rien. On croyait la copie perdue , Georges Méliès en avait colorié une version à la main, mais la bobine, très endommagée, a été retrouvée à Barcelone en 1993 :

"Près d'un an de travail fut nécessaire pour ré-assembler les fragments des 13 375 images du film de 1902 et les restaurer une à une, comme le permettent les avancées du numérique aujourd'hui."

A voir, c'est plus moderne que le plus moderne des courts-métrages d'avant-garde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Méliès s'était inspiré des œuvres De la Terre à la Lune de Jules Verne et des Premiers Hommes dans la lune de H. G. Wells.

""Le Voyage dans la lune", avec des scènes inédites et une nouvelle musique, magnifique et en phase, du groupe Air, est une splendeur.

Si l’on savait qu’en 1902, date de réalisation du "Voyage dans la lune", des versions en noir et blanc et en couleur circulaient, aucune bande colorisée n’avait été retrouvée. Jusqu’à ce qu’en 1998 soit dénichée en Espagne l’unique exemplaire connue d’une telle version. Découverte dans un état très critique, un travail de fourmi a été entrepris pour restaurer le film, puis le numériser. Incroyable de voir ainsi un film mythique des origines du cinéma sauvé par la haute technologie du XXIe siècle. L’enchanteur Méliès en serait enchanté."

(Culturebox, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


En couleur, c'est ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Kashima le Mar 10 Avr 2012 - 9:37, édité 2 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Hugo Cabret

Message  Kashima le Mar 10 Avr 2012 - 9:18

En hommage à Méliès, Martin Scorsese a sorti en 2011 Hugo Cabret :

"Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé - en forme de cœur - qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…"

Ce doit être pour les enfants, je ne trouve pas d'explication, ça ne m'a pas intéressée du tout : c'est long, c'est lent pour ne rien dire. Rien que le générique du début s'éternise dans cette gare, certes très bien reconstituée, mais ça ne suffit pas...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Georges Méliès ou la perte du patrimoine

Message  Kashima le Mar 10 Avr 2012 - 9:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Laissons les profits au capitaliste acheteur et marchand soit, mais laissons au réalisateur sa gloire, ce n'est pas trop demander, en bonne justice », Georges Méliès


A voir, à la Cinémathèque de Paris, une salle, à l'entrée, consacrée à Georges Méliès. On y voit une des créatures lunaires en latex, la maison en verre de Méliès qui lui servait de studio à Montreuil (qu'on n'a honteusement détruite au lieu de la garder dans notre patrimoine - "En 1923 la propriété de Montreuil est vendue, après la deuxième guerre mondiale seul le magasin de costume subsiste, il sera rasé au début des années 1990." ) et des extraits de films :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A cause des problèmes d'argent de Méliès, il arriva ceci :
En 1923, poursuivi par un créancier, il doit revendre à Pathé sa propriété transformée en cabaret d'opérette et quitte Montreuil. « Toutes les caisses contenant les films furent vendues à des marchands forains et disparurent. Méliès lui-même, dans un moment de colère, brûla son stock de Montreuil » selon Madeleine Malthête-Méliès. Ses films sont alors en majorité détruits (notamment fondus pour en extraire l’argent) ou vendus (récupérés au poids et transformés en celluloïd pour les talonnettes de chaussures destinées aux Poilus).

A propos du studio :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Voyage dans la Lune - Méliès

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum