La maison Mantin, voyage dans le siècle passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La maison Mantin, voyage dans le siècle passé

Message  Kashima le Jeu 11 Nov 2010 - 18:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette maison est une curiosité.

Louis Mantin a légué sa maison à la ville et a exigé qu'elle ne soit ouverte au public que cent ans après, afin que l'on puisse faire un bond dans le siècle passé et que les choses soient laissées en l'état.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Paru dans La Montagne :

Le voeu testamentaire de Louis Mantin sera bientôt exaucé. Il ne reste en effet que quelques mois à attendre pour découvrir l'intérieur de sa somptueuse demeure, fermée depuis cent cinq ans.

Témoigner dans cent ans de la vie d'un bourgeois au XIXe siècle était la dernière volonté philanthropique de Louis Mantin, en léguant à la Ville, en 1905, sa maison et l'essentiel de son contenu. Des centaines de pièces, souvent rares et insolites, que ce sous-préfet né à Moulins et féru d'art, a réunies au fil de ses voyages et mutations professionnelles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une volonté en passe d'être réalisée par le Conseil général, propriétaire depuis 2004 de cette demeure à nul autre pareil, située en plein coeur du Palais Ducal, entre la Mal-Coiffée et le musée Anne-de-Beaujeu.

Fermée depuis cent cinq ans, la maison Mantin est l'objet, depuis août 2007, d'un vaste programme de rénovation qui concerne la demeure et son mobilier, pour une ouverture au public souhaitée au début de l'automne.

Plus de 3,1 millions d'euros ont été investis dans le projet, dont 400.000 pour la seule restauration du mobilier.

Le gros oeuvre quasiment terminé, les prochains mois seront principalement consacrés aux finitions et aménagements intérieurs (remise en place des tapisseries, éclairage, scénographie?), ainsi qu'à l'achèvement de la restauration des meubles, qui commencent déjà, à l'image du lit à baldaquin de Louis Mantin, à regagner leur place.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« On souhaite restituer la maison comme elle était en 1905, à la mort de Mantin, en replaçant meubles et objets à leur emplacement de l'époque, rappelle Benoît-Henri Papounaud, le directeur du musée Anne-de-Beaujeu, auquel sera reliée la maison Mantin. La réussite du projet va dépendre de notre capacité à rendre l'atmosphère si particulière de cette maison ».

Une atmosphère que pourra saisir le public en visitant les trois niveaux de cette demeure de 431 m2, commandée à l'architecte René Moreau et construite entre 1894 et 1896. Une maison riche de ses aménagements de confort (elle était dotée d'un chauffage central et fut aussi la première de Moulins à être entièrement électrifiée), mais aussi du choix de ses matériaux (planchers en chêne, boiseries, vitraux, décors peints, cuirs de cordoue..), ou encore de son « musée » situé au deuxième étage, où Louis Mantin rassemblait ses collections de faïences, montres, éventails et autres curiosités.


Je ne sais pas si on peut prendre des photos. J'ai aperçu une baignoire de fer noir sur le journal, magnifique, et une vanité sur un bureau.
Je voudrais faire pareil avec la mienne, mais on m'a gentiment dit que personne n'en aurait rien à faire!


Razz

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Documentaire

Message  Kashima le Sam 27 Nov 2010 - 8:37

« Cette maison est comme un rébus »

La chaîne ARTE diffuse cet après-midi « L'énigme de la maison Mantin »
, un documentaire belge de 58 minutes, réalisé par André Dartevelle avant la restauration de la demeure qui vient d'être rouverte à la visite.


Un documentaire sur sa maison et à ses collections, l'oeuvre de sa vie, qui plus est sur une chaîne culturelle et européenne? Louis Mantin n'aurait sans doute pas rêvé mieux, lui qui a légué, en 1905, sa demeure à la Ville de Moulins, à la condition stricte de la conserver intacte, afin de montrer « aux visiteurs dans cent ans un spécimen d'habitation d'un bourgeois du XIXe siècle ».

Une maison et son créateur qui ont fasciné le documentariste belge, André Dartevelle, qui leur a consacré un film de près d'une heure, diffusé, pour la première fois, cet après-midi, sur ARTE.

Comment vous est venu l'idée de film sur la maison Mantin ?

Au départ, c'est le hasard. Je suis venu à Moulins il y a une dizaine d'années pour voir le fameux Tryptique. Et en sortant de la cathédrale, j'ai été attiré par cette énorme maison entourée de grands arbres et dont les volets étaient scellés. Elle avait un côté en dehors du temps. Je me suis renseigné au musée et lorsqu'on m'a raconté l'histoire, qu'on ne pouvait pas la visiter depuis cent ans, cela m'a beaucoup intrigué, j'ai trouvé cela très mystérieux. Je me suis dit que je tenais peut-être là un sujet extraordinaire. Un sentiment qui n'a fait que se renforcer au fur et à mesure de mes recherches sur Louis Mantin, une vraie personnalité, un homme multiple, entouré d'énigmes.

Qu'avez-vous trouvé ?

J'ai travaillé comme un historien, mais aussi comme un amateur d'histoires fantastiques et d'architecture. J'ai fouillé beaucoup d'archives, à Moulins et à Paris. Mais Mantin a laissé très peu d'écrits, pas de correspondance, ni de mémoires. J'ai décortiqué sa vie, sa carrière préfectorale, étudié ses appartenances politiques, ses liens évidents avec la Franc-maçonnerie, bien qu'il était également catholique et que je n'ai retrouvé aucune trace attestant qu'il en a fait partie, à la différence de son père et de son grand-père. Un peu comme si Mantin n'avait voulu laisser comme témoignage que sa maison.

Une maison avec tout un marquage symbolique et ésotérique, bien souvent à caractère maçonnique, notamment le thème de l'immortalité que l'on retrouve souvent. Cette maison est conçue comme un rébus qu'il faut réussir à décoder. Elle est une sorte de portrait crypté de cet homme double, tout à la fois bourgeois respectable et anticonformiste, catholique et maçon? Mantin voulait se survivre à lui-même, donner un sens à sa mort et cette maison lui permet d'accéder à une forme d'immortalité. Voilà pourquoi il a demandé aussi à ce qu'on la conserve intacte.

Que voit-on dans votre film ?

Il a été fait avant les travaux de restauration. C'est à la fois une balade romantique dans la maison et une sorte d'enquête sur ce personnage très attirant, insaisissable, au travers de sa demeure et de ses collections. Le film est parfois drôle aussi, à l'image de Mantin lui même, qui semble-t-il s'est beaucoup amusé à cacher son jeu.

Êtes-vous retourné à la maison Mantin depuis l'achèvement des travaux ?

Oui, j'étais à l'inauguration et j'ai suivi la visite. C'est très réussi. J'ai retrouvé cette ambiance si particulière que j'avais ressentie à l'époque du tournage. Il faut y aller, ne pas bouder son plaisir. Le seul regret que j'ai, c'est que la visite s'attache plus aux objets qu'à la symbolique des lieux, en particulier maçonnique. Je trouve que c'est une erreur, car cette symbolique, tous ces messages plus ou moins codés révèlent le personnage. Pour moi, les collections n'ont pas une grande valeur artistique. Leur intérêt est surtout qu'elles expriment la personnalité et les préoccupations de Mantin. Ce n'est que réunis que tous ces objets ont un sens et une grande valeur.

« L'énigme de la Maison Mantin », aujourd'hui, à 16 h 45 sur ARTE (pas de rediffusion).
Source La montagne.fr


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison Mantin, voyage dans le siècle passé

Message  Kashima le Sam 8 Jan 2011 - 17:09

Dans le reportage, on peut visiter la maison avant son ouverture au public, en 2005.
On y apprend tout le mystère qui a entouré la vie de Louis Mantin, qui a été sous-préfet et qui a mis fin à sa carrière à 44 ans. Il meurt d'ailleurs à 54 ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il avait dit, dans son testament, qu'il léguait la maison à la ville de Moulins, à la condition que le musée qui devait être construit à côté de sa maison (actuellement le musée Anne de Beaujeu) soit érigé dans les cinq ans. Si ce n'était pas respecté, sa maison reviendrait à sa cousine.

L'idée de cette maison qui dort cent ans est déjà légendaire ; on dit aussi qu'il aurait caché dans les fondations un trésor...

La maison a été achevée en 1895, comme le montre ce vitrail.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On ne lui connaît aucune femme officielle. Il aurait eu une maîtresse, Louise, une femme mariée, qui le rejoignait dans une maison de campagne (à Embrun, je crois) et à qui il a légué, dans son testament privé, 100 000 francs et l'usufruit de cette grande résidence secondaire:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici quelques curiosités, comme le duel de grenouilles, les vitraux ou la vanité :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans ce qui a été la première maison électrifiée de Moulins, son propriétaire accumulait les horloges, comme s'il était obnubilé parle temps...



La tombe de Mantin
se trouve à Moulins, c'est cette pyramide :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Maison Mantin photos

Message  Kashima le Sam 8 Jan 2011 - 20:04

Quelques photos tirées du dossier de presse :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison Mantin, voyage dans le siècle passé

Message  Nicole le Sam 8 Jan 2011 - 20:14

Si je peux y toucher les APL, je déménage dès demain !

bisou x 1001.
Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison Mantin, voyage dans le siècle passé

Message  Kashima le Sam 8 Jan 2011 - 20:17

Idem! Ca donne des envies de décoration, si j'ose dire!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Visites

Message  Kashima le Sam 5 Fév 2011 - 12:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Visite

Message  Kashima le Sam 12 Mar 2011 - 15:22

Après avoir vu une vidéo d'une vingtaine de minutes expliquant des généralités sur la maison Mantin et la restauration de ses tissus et tentures, le guide nous explique, au rez-de-chaussée, sous les yeux d'un loup empaillé, que la maison a été construite par l'architecte René Moreau, né et mort à Moulins (1858-1924), qui a fabriqué, entre autres, le château de Contresol au Donjon :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Château de Contresol

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De grands escaliers mènent aux étages de la maison :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les tapisseries ornent les murs et souvent, des pans ont été construits en fonction de leur taille.
Un "salve", bonjour de Pompéi, accueillait les visiteurs dans un hall où l'on peut voir que la maison était une des premières à avoir l'électricité, comme le montre l'ampoule au-dessus d'une tapisserie dans l'entrée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un peu plus loin, trois cordons métalliques servaient à sonner une cloche à l'extérieur. Dans l'entrée, on trouve aussi un magnifique coffre à armes, sculpté de bois, représentant des chiens, des sangliers, des bêtes serpentaires.

A l’étage, salons, bureau, bibliothèque, chambres…
Ne cherchez pas Louis Mantin sur le tableau de famille, il n'y est pas :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans le salon est suspendu un superbe luxe qui a, en son cœur, trois ampoules bleu-blanc-rouge car Mantin était un Républicain convaincu. Une reproduction du faune de Pompéi trône dans cette pièce :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Faune de Pompéi

La cheminée est surmontée d’une vitre, là où l’on s’attend à un grand miroir : les miroirs sont déplacés sur les portes latérales.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans l’âtre d'une autre cheminée, on peut lire un grand M avec des ailes, initiales LM pour Louis Mantin (et peut-être un L pour Louise?)
De l’autre côté de la vitre, le bureau de Louis Mantin supporte deux objets insolites : un crâne et un crabe en bronze. A côté se trouve un coin pour la bibliothèque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
On aperçoit Esmeralda et sa chèvre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On visite ensuite la chambre de la maîtresse de Louis Mantin, avec ses tentures assorties à celles des fauteuils et du lit. Ils s’aimèrent vingt ans dans le péché, elle était mariée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les gonds de portes sont par endroits en argent...

La chambre de Louis Mantin est une curiosité : elle est tapissée de cuir de Cordoue, chose très rare car il n’y a que six pièces en France, dont cette chambre, ornées ainsi. Ces cuirs étaient fabriqués à Avignon et étaient très chers. Ceux-ci ont la particularité d’être imprimés de scènes, avec la mort de Cléopâtre, par exemple, ou l’enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il dormait dans un très beau lit à courtines Henri II, lit pourvu d'un baldaquin porté par quatre colonnes (les rideaux sont actuellement en restauration):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tout en haut, c’est l’étage du cabinet aux curiosités : avant d’y accéder, on peut voir les commodités dans un angle de la maison et une salle de bain pourvue d’une baignoire métallique et d’un chauffe-serviette. La maison était chauffée par un système qu’on ne trouvait que dans les châteaux à cause de son prix.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On trouve des oiseaux empaillés, les grenouilles en duel, une souris habillée, des plaques de bois avec des moulures d’animaux chassés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est une très belle demeure aux objets fabuleux dans laquelle on devait vivre à moitié dans le rêve.



Dernière édition par Kashima le Mar 16 Fév 2016 - 13:37, édité 2 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Maison Mantin

Message  Kashima le Sam 18 Aoû 2012 - 13:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vanité

Message  Kashima le Lun 11 Aoû 2014 - 17:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur le crâne trônant sur le bureau de Louis Mantin est inscrit :
"Fui quod es
Eris quod sum"

("Je fus ce que tu es
tu seras ce que je suis")
On retrouve cette inscription dans les vitrines du cabinet de curiosité (dernier étage, sous les toits), sur des petits crânes.
Quand on ouvre la tête posée sur le bureau, on y trouve une phrase écrite par un précurseur du surréalisme, André Suarès:

"Les chats ont du goût.
Ils aiment le poisson.”


Le crabe, sur le bureau, vient du Japon (japonisme très en vogue à la fin du XIXe s) et il a la particularité d'être articulé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Dernière édition par Kashima le Sam 25 Avr 2015 - 9:35, édité 3 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Louise Alaize

Message  Kashima le Lun 11 Aoû 2014 - 17:56

Les recherches sur la maîtresse de Louis Mantin se poursuivent. Louise Alaize a été mariée à un homme de 25 ans quand elle en avait 15. Elle a rencontré Louis Mantin quatre ans plus tard et est devenue sa maîtresse cachée durant de très nombreuses années. A la mort de Louis Mantin, elle a hérité du linge de maison, d'une somme d'argent, et elle a continué à vivre dans le château d'Embrun car elle était veuve. Elle s'est remariée après, mais n'a jamais eu d'enfants.
On n'a aucune photo d'elle, toute trace a disparu et à ce jour, elle demeure un mystère.

"La vie sentimentale de Louis Mantin reste aussi une curiosité. Cette chambre de couleur rouge rappelle l'amour qu'il a partagé avec Louise Alaize. Elle était mariée lorsqu'il la rencontre à Embrun. Elle ne divorce pas, mais quitte le domicile conjugal et pose ses valises à Moulins. Leur relation a toujours été mal acceptée par la famille de Mantin même s'il ne la cachait pas. Pourtant, amoureux, Louis Mantin lui achète avant de mourir une propriété à Embrun, où elle y refera sa vie avec le voisin de cette nouvelle demeure. Elle l'accompagnera jusque dans ses derniers jours de sa vie."
(La Semaine de l'Allier)




Dernière édition par Kashima le Ven 24 Avr 2015 - 20:57, édité 2 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Maison Mantin - cheminée

Message  Kashima le Lun 11 Aoû 2014 - 18:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans le cabinet de curiosités, des vitrines sont consacrées à la vaisselle, à des clés, des armes, des animaux empaillés... On peut voir une cheminée ornée d'un diable qui a des serres de rapaces et en guise de cornes, des ergots de coq. En bas de la cheminée, des monstres nous font de l'oeil. Des assiettes ramenées de ses voyages sont incrustées dans le haut de la cheminée. Des statuettes représentent, comme dans la chambre de Louise, les quatre saisons.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Maison Mantin

Message  Kashima le Lun 11 Aoû 2014 - 18:24

Salle de bains :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Escaliers :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poisson dans une vitrine du couloir :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lit de Louis Mantin :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Cabinet du Diable

Message  Kashima le Dim 20 Mar 2016 - 8:51

Sortie du roman Le Cabinet du Diable de Céline Maltère!
Ce texte est enrichi d'un article de Maud Leyoudec sur les rénovations de la Maison Mantin.
Plus d'informations à venir et, en attendant, direction La Clef d'Argent : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Cabinet du Diable chez lui

Message  Kashima le Jeu 14 Avr 2016 - 13:57

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Visite littéraire du 4 mai 2016

Message  Kashima le Ven 15 Avr 2016 - 13:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Cabinet du Diable

Message  Kashima le Dim 17 Avr 2016 - 11:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des scaphandriers traversent la ville alors que la nuit tombe. Lisebeth Retamen ne les a pas vus : depuis longtemps, elle vit au Carmel où l'ont enfermée ses parents. Elle est attirée par la Maison de Louis Mantin, une étrange bâtisse fermée au public, qu'on promet d'ouvrir bientôt, car cent ans ont passé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La religieuse téméraire fait bientôt la connaissance de trois personnages loufoques : Hubert Lantier, pirate bibliophile ; le poète Suarès et un Japonais à la démarche de crabe, Kariron San. Tous les quatre ont une obsession : entrer coûte que coûte dans la bâtisse ! Ils ne savent pas que, parmi ses meubles et ses objets, l'âme de Louis Mantin les y attend.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans la deuxième partie du livre, on assiste à un bal donné par Sire Edax, un diable qui vit entre ces murs :

"Au son du violoncelle approchèrent de toutes parts des êtres disparates : la plupart d’entre eux passaient par les grilles mais, de l’autre côté, j’en vis certains escalader le mur comme une falaise, avec une facilité étonnante. Deux hommes-grenouilles soulevèrent la plaque d’égout, s’y faufilèrent pour emprunter les canalisations, et ils se retrouvèrent dans la salle, la tête cachée par leur scaphandre qu’ils ne comptaient pas quitter. Ils me faisaient penser aussi, quand ils s’apprêtèrent à danser, à des escrimeurs insolites qui laissaient derrière eux une vague odeur de vase.
« Ô Diable, il convie même les clochards ! » m’écriai-je dès qu’apparut un personnage velu et famélique qui entra dans la pièce en poussant d’inquiétants grognements. Quelle invitation à la danse ! Quel bal se préparait ! Des bras cassés, des jambes tordues, et pour l’instant si peu de femmes.
Je vis arriver, qui grouillaient comme des cafards quand la lumière du jour s’éteint, des créatures de toutes sortes, et, malgré la musique lancinante qui s’élevait, je surpris, au dehors, la conversation d’un autre groupe d’individus."


Le Cabinet du Diable
est une vanité, comme le qualifie son auteur qui en dit ceci :


"Dans ce roman, j’ai mis en effet beaucoup de moi, comme dans tout ce que j’écris. Je n’ai rien de commun avec Louis Mantin et pourtant, j’en ai fait une sorte de double : son goût pour le bizarre, sa fascination pour les objets, son côté reclus. J’ai voulu en faire un personnage touchant et sentimental (je lui fais même lire Charlotte Brontë, je ne sais pas ce qu’il en aurait pensé…) ; il est toujours amoureux de la même femme, son unique maîtresse, il est passionné de lecture. Le Cabinet du Diable est un livre sur le temps qui passe, les souvenirs, les moyens de lutter contre la mort. C’est aussi une réflexion sur les objets. Et mon Diable est loin d’être un Satan ! Qui voudrait lire un Rosemary’s baby ferait fausse route ; on est plus proche de l’esprit romantique dans ce roman. « Diabolein », en grec, c’est diviser. Sans en dire davantage, le lecteur verra comment je joue avec cette étymologie lorsque je mets en scène ce personnage nommé Sire Edax."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Copyright 2015 Mart Engelen

Pour une première visite, choisissez votre guide : Lisebeth aux penchants contrariés? Ou le Diable en personne? Des fantômes, la mort, les souvenirs... Le rendez-vous se donne un samedi de chaque mois, jamais loin de la pleine lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Le livre Le Cabinet du Diable de Céline Maltère est disponible :
- aux éditions de la Clef d'Argent : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- à la Librairie Le Moulins aux Lettres à Moulins
- à la boutique du MAB (musée Anne de Beaujeu)
- à l'office de tourisme de Moulins
- dans d'autres librairies, sur commande
- en librairie, sur commande

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre avec Louise

Message  Kashima le Dim 17 Avr 2016 - 11:33

Extrait du Cabinet du Diable (coup de foudre de Louis Mantin pour Louise) :


"J’aime me souvenir de notre rencontre, quand j’étais sous-préfet à Embrun, une ville des Hautes-Alpes. Je n’avais jamais vu une femme aussi belle ! Ce fut un vrai coup de foudre. Pourtant, j’étais un célibataire endurci ; des rumeurs couraient sur mon compte : on ne me voyait jamais en compagnie d’une dame. Mon père avait tenté de me chercher une épouse : je n’imaginais pas partager la vie de quelqu’un que j’aimais à peine. Mon métier me comblait, je voyageais et j’étais libre. Je ne comptais pas m’embarrasser des tracas amoureux. Les femmes étaient des étrangères ; j’évoluais dans un milieu d’hommes, mes oncles avaient été très présents durant mon enfance. A trente ans, j’étais riche ! Mais cela ne m’émut pas, je n’ai jamais été dans le besoin. Louise avait dix-neuf ans quand je l’ai vue pour la première fois. C’est elle qui m’a donné l’envie de réaliser de grandes choses, de nous construire notre château. Elle était d’une grâce telle qu’elle ne me semblait pas humaine. A qui imaginerait une femme éthérée, une princesse blonde et effacée, je pourrais seulement opposer que sa beauté était italienne ; que sa fragilité apparente ne masquait pas l’acier de son regard ; que quiconque le croisait tombait amoureux d’elle. Je ne sais pas pourquoi elle m’aima, peut-être selon le mythe que les femmes ne craignent pas les ours."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Cabinet du Diable

Message  Kashima le Dim 24 Avr 2016 - 9:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

RCF - intw

Message  Kashima le Mar 3 Mai 2016 - 20:11


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Soirée spéciale Le Cabinet du Diable

Message  Kashima le Ven 6 Mai 2016 - 9:03

Le 4 mai, à 18h, plus de 90 personnes étaient au rendez-vous.
Colette Jeandot-Mourlon a lu le roman Le Cabinet du Diable dans son intégralité, avec quelques coupes, et la musique d'Erik Satie ponctuait le récit (Gnossiennes, Pièces froides...)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La lectrice, de sa voix douce et envoûtante, a su captiver son public pendant plus d'une heure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Attentifs à l'histoire de la religieuse Lisebeth Retamen, du pirate bibliophile Hubert Lantier, du Japonais cancéreux Kariron-san et du poète Suarès, les visiteurs sont partis, à l'issue de la lecture, munis de leur lampe de poche, dans la Maison de Louis Mantin, et la lecture qu'ils venaient d'écouter a pris corps. Ils ont d'abord été accueillis, dans les escaliers, par la famille Mantin :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Puis ils ont fait connaissance avec crânes et grenouilles, maints objets insolites.

La séance de dédicaces a été un moment très agréable pour Céline Maltère qui a pu rencontrer amis et lecteurs.


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Cabinet du Diable - Poulpy

Message  Kashima le Jeu 2 Juin 2016 - 13:29

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Maison Mantin!
Reportage de Poulpy et excellente critique du Cabinet du Diable de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Cabinet du Diable - soirée octobre

Message  Kashima le Mar 18 Oct 2016 - 21:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison Mantin, voyage dans le siècle passé

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum