Edencash
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

Le Fou parle

2 participants

Aller en bas

Le Fou parle Empty Le Fou parle

Message  Nicole Mer 6 Avr 2011 - 17:51

Ah oui, je me souviens. C’était le début des années 1980, le tout début – nous venions juste d’avoir notre dix mai, le printemps était beau, tout souriait. Je trainais un peu dans Nantes, à l’époque, j’allais picorer aux Beaux-Arts, je marchais dans les rues, je buvais du thé aux terrasses – des alcools, aussi, hélas. Au carrefour le tabac-presse, les copines achetaient Elle ou L’Huma (ce n’est pas incompatible), j’attendais Le Fou parle, « revue d’art et d’humeur », iconoclaste et poétique.


Le Fou parle Fou+parle+25

Le Fou parle 26 Le Fou parle Arton487

Drôle d’aventure, Le Fou parle. La revue était apparue quelques années plus tôt, en 1977, des désirs de Jacques Vallet et de Roland Topor, ou plutôt non, des désirs de tous en fait, des désirs du temps. Un projet comme on savait les faire à l’époque, la parenthèse dorée ne s’était pas encore refermée, l’air était tout à la fois chargé et léger d’alternatif, de non-dirigiste, de communautaire, d’autogéré. Les choses ne se faisaient pas pour le fric – ce qui soyons honnête ne les empêchait pas nécessairement de se défaire pour lui.


« Georgette tu es anxieuse », écrivait André Ruellan. Combien de fois la phrase a retenti depuis, à tous propos, combien d’items, combien d’articles, combien de dossiers, combien de dessins ou de gravures me reviennent encore en mémoire, boomerang du fond des âges, madeleine juteuse, soif de qualité. En allongeant le bras je peux palper le ciel de ces mots-là, yeux écarquillés, cœur émerveillé, un autre monde à chaque page, un univers qui se construit, petit à petit, c’était l’âge des absolus et celui des possibles – on allait le faire ce p….n d’univers littéraire, ce truc débordant de mots, d’images, de différences, d’égalité, d’amour.

Et puis non. Allez savoir ce qu’il s’est passé, la vie a sombré, en 1984 le Fou s’est tu. Parce que tout a de nouveau basculé, parce que l’économie allait nous faire payer au centuple l’espace que nous avions réussi à lui dérober – nous allions apprendre de force que les gentils ne gagnent pas les guerres. Avec le Fou se sont amuïs les premiers pans de notre jeunesse, la parenthèse s’est refermée. Restent ici ou là quelques traces de cette Atlantide, je remercie d'une part le blog de monsieur Deloin et d'autre part les Editions Hermaphrodite de nous permettre d'alimenter encore un peu ces quelques voyages dans notre propre existence.

Sinon nous finirions par croire que nous l'avons rêvée.

bisou x 1001.
Nicole.


Dernière édition par Nicole le Mer 6 Avr 2011 - 22:01, édité 1 fois (Raison : Changement d'une image (l'URL précédente semblait ne pas aboutir).)
Nicole
Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Fou parle Empty Re: Le Fou parle

Message  Kashima Mer 6 Avr 2011 - 20:30

Je ne connaissais pas. Je regrette ces associations folles et littéraires, que je n'ai pas connues, tout comme la possibilité que les auteurs avaient de paraître dans les journaux avec des nouvelles, des poèmes. The Raven de Poe, né ainsi. La sortie de cette revue (hebdomadaire?) devait rendre impatient!
Merci pour cette présentation...
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Fou parle Empty Re: Le Fou parle

Message  Nicole Mer 6 Avr 2011 - 21:57

Le Fou parle B075 C'était un mensuel -- je crois même me souvenir qu'à la fin il était devenu bi- ou trimestriel... Faudrait que je vérifie l'authenticité de mes souvenirs.

Rolling Eyes Sinon oui, c'était vraiment un autre temps... Dans ma vie perso aussi, bien sûr. Je sortais de chez Cohn-Bendit, on parcourait l'Europe de squats punks en halls de gares, on lisait Kerouac et Queneau, on hurlait Valérie Lagrange et Johnny Rotten, on buvait des alcools qui rendent folles et on croyait que ça durerait toujours. Mais...

Laughing Bref, j'ai tout de la vieille conne, maintenant !

bisou x 1001.
Nicole.
Nicole
Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Le Fou parle Empty Re: Le Fou parle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum