Edencash
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Une héroïne : Boadicée

Aller en bas

Une héroïne : Boadicée Empty Une héroïne : Boadicée

Message  Kashima Lun 6 Avr 2015 - 11:20

Une héroïne : Boadicée Budicca

"En stature elle était très grande, dans son apparence terrifiante, dans la lueur de ses yeux la plus grande férocité, et sa voix était rauque ; une grande masse de chevelure rousse tombait jusqu'à ses hanches ; autour de son cou il y avait un grand collier en or ; et elle portait une tunique avec plusieurs couleurs, sur laquelle un épais manteau était attaché avec une broche. C'étaient ses vêtements habituels."

Dion Cassius


Boadicée (Boudicca) était la reine des Icénis, un peuple britto-romain installé sur un territoire qui correspond aujourd’hui au comté de Norfolk. Son mari, le roi Prasutagos, était un allié des Romains, ce qui lui avait permis de rester indépendant et de ne pas être annexé. Au moment de mourir, Prasutagos rédige un testament surprenant : au lieu de tout léguer à ses deux filles, il lègue la moitié de son royaume icénien à l'empereur, Néron. Il pense ainsi consolider l'entente entre les deux peuples. Mais le royaume est totalement envahi par la puissance romaine. Boadicée est fouettée en place publique et ses filles vierges sont violées. Le village est pillé, les nobles sont dépossédés de leurs terres, et les investissements romains dans la région sont suspendus.

"Boadicea, montée sur un char avec ses filles devant elle, allait de tribu en tribu, proclamant qu'il était habituel pour les Britanniques de combattre sous la direction des femmes. « Mais à présent » disait-elle, « ce n'est pas en tant que femme de noble ascendance, mais comme une femme du peuple, que je veux venger la liberté perdue, mon corps fouetté, la chasteté outragée de mes filles. L'avidité romaine est allée si loin que ni nos personnes, ni l'âge ni la virginité, n'ont été épargnés par la souillure. Mais les dieux sont favorables à une juste vengeance ; une légion qui avait osé combattre, a péri ; les autres se cachent dans leur camp, ou pensent à s'enfuir. Ils ne pourront même pas soutenir le vacarme et les cris de tant de milliers d'hommes, encore moins notre assaut et nos coups. Si vous pesez bien la force des deux armées, et les causes de la guerre, vous verrez que dans cette bataille vous devez vaincre ou mourir. Cela est la résolution d'une femme; quand aux hommes, ils peuvent préférer vivre et être esclaves. »"

Tacite

Les Trinovantes (Camulodunum/Colchester) avaient subi le même sort, ce n'était donc pas un comportement inhabituel de l'envahisseur romain. Ils se sont unis aux Icéniens contre les Romains. Un temple de Claude avait été construit dans leur ville et ils le détestaient. Au premier assaut contre les Romains qui s'y réfugient, les Trinovantes et Icéniens s'en prennent au temple. La ville de Camulodunum est incendiée.

Une héroïne : Boadicée Boudicca-revolt-romans

En 60 ap. J.-C., Boadicée organise la révolte de son peuple et d’autres tribus environnantes. A la tête de cent mille hommes, Boadicée mène ses troupes vers le sud de ce qu’on appelle aujourd’hui l’Angleterre, pillant et rasant toutes les villes, camps romains et colonies sur son passage, dont la toute jeune colonie commerciale de Londinium, aujourd’hui la ville de Londres ! Plus de 80.000 romains et de celtes sont tués. Les Celtes se montrent barbares :

"Mais leur action la plus affreuse , la plus inhumaine, fut de pendre nues les femmes de la plus haute naissance et de la plus grande distinction, de leur couper les mamelles et de les leur coudre sur la bouche , afin de les leur voir manger; après quoi, ils les empalèrent. Ces horreurs se commettaient au milieu de leurs sacrifices, de leurs festins et de leurs orgies, dans leurs temples et principalement dans le bois consacré à Adrastée : c'était le nom qu'ils donnaient à la Victoire , et ils lui rendaient un culte tout particulier." (Dion Cassius)

Une héroïne : Boadicée Boudicca-victorieuse-L-2

Une héroïne : Boadicée Shutterstock_121664005
Statue de Boadicée et ses filles en plein centre de Londres

"Tout accoutumés qu'étaient les Bretons à marcher à l'ennemi conduits par leurs reines, elle ne venait pas, fière de ses nobles aïeux, réclamer son royaume et ses richesses; elle venait, comme une simple femme, venger sa liberté ravie, son corps déchiré de verges, l'honneur de ses filles indignement flétri. La convoitise romaine, des biens, était passée aux corps, et ni la vieillesse ni l'enfance n'échappaient à ses souillures. Mais les dieux secondaient enfin une juste vengeance: une légion, qui avait osé combattre, était tombée tout entière; le reste des ennemis se tenait caché dans son camp, ou ne songeait qu'à la fuite. Ils ne soutiendraient pas le bruit même et le cri de guerre, encore moins le choc et les coups d'une si grande armée. Qu'on réfléchît avec elle au nombre des combattants et aux causes de la guerre, on verrait qu'il fallait vaincre en ce lieu ou bien y périr. Femme, c'était là sa résolution: les hommes pouvaient choisir la vie et l'esclavage."
Tacite

Les Romains, menés par le gouverneur Caius Suetonius Paulinus, finirent par reprendre la main et par violemment réprimer l’insurrection dans une bataille rangée qu'accepte Boadicée. Son armée n'est pas à la hauteur : guerriers comme civils sont massacrés. Tacite avance les chiffres de 80 000 morts côté Celtes, contre 400 côté Romains.
On ne connaît pas exactement les causes de la mort de Boadicée : certaines sources racontent que, pour ne pas être capturée par l’ennemi romain, la reine se serait suicidée en ingérant du poison. Dans une autre version, elle serait morte en captivité, succombant à ses blessures ou à une maladie.

Après la bataille, les Romains terrorisent les Britons. Ce sont des représailles. Ils veulent faire un exemple (cf. Gaule, Judée...). Mais c'est contreproductif car les Romains ne peuvent exploiter les richesses du sol.
Agricola change de politique pour renouer avec les populations de Britannia. La romanisation a lieu.

Source enrichie : http://figures.mythiques.over-blog.com/boadic%C3%A9e
Autre source : http://latogeetleglaive.blogspot.fr/2012/10/la-revolte-de-boudicca-reine-des-icenes.html

La révolte de Boudicca se pose, encore de nos jours, en symbole de résistance des populations bretonnes contre l’envahisseur romain, elle est considérée comme le pendant breton (et britannique) de Vercingétorix.
Elle incarne le courage britannique.

Source : http://histoiredumonde.net/Boadicee.html

Une héroïne : Boadicée Boudicca-121



Sources antiques : Tacite (Annales, Livre 14 ; Agricola, XIV, XV, XVI) et Dion Cassius (Histoire, LXII)

Boadicée est citée dans Jane Eyre de Charlotte Brontë. Parlant de sa future épouse supposée, Mr Rochester la compare à Boadicée.
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6525
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum