Histoires de fous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoires de fous

Message  Kashima le Ven 11 Nov 2011 - 11:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Ma chevelure vous irrite, je la laisserai pousser.
Mes actions, mes attitudes vous dérangent, eh bien je les amplifierai.
Et quand enfin, sous la pluie de vos sarcasmes, je resterai indifférent
Et que je pourrai enfin être celui que je dois être
Eh bien, malgré ce dégoût, malgré cette honte,
Vous m'aimerez pour ce que je suis. »


Le décor se plante dans le Nord, avec sa grisaille, sa misère. Les premiers plans sont une boutique Chicorée désaffectée, Rémy chez lui assis à côté du linge qui sèche sur l'étendoir : il vit avec sa mère et sa sœur et a une histoire d'amour virtuelle avec Gaëlle, une gothique qu'il attend au cimetière, à qui il sacrifie des lapins, mais qui ne vient pas.
Peu après, nous assistons à une consultation de psy : une femme est en sanglot et en jogging, et elle ne sait pas ce qu'elle va faire de l'enfant, elle n'a pas d'argent. Le psy lui répond, en mangeant des chips: "Si vous pensez que c'est en faisant des enfants que vous allez vous sortir de la drogue".
Rémy est roux, il se sent seul et rejeté ; Patrick, roux lui aussi (le psy), croise sa route, le fait monter dans sa voiture, et c'est un voyage de fous qui s'entame. Patrick va éveiller en Rémy la violence qui est en lui.
Agressivité, achat d'une arbalète, route vers nulle part, si ce n'est vers les quais de calais où Rémy s'est mis en tête d'embarquer pour le "terre de rêve", l'Irlande, où tout le monde est roux...
Les deux hommes, déjà bien atteints par la folie, vont y sombrer totalement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce film ne ressemble pas à un autre ; il est gris et rouge, à l'image des briques du Nord, d'une violence pas toujours contenue, qui va se libérer au fur et à mesure qu'on avance. D'abord verbale (Patrick est raciste, homophobe, antisémite, déteste tout le monde), elle devient physique quand la folie a envahi les personnages.
Patrick, c'est Vincent Cassel, toujours très bien dans ces rôles de fracassés ou de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], odieux dans ce film. L'autre acteur, son disciple qui le dépasse très vite, est Olivier Barthélémy.

Notre jour viendra s'appelle Redheads en anglais.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum