Les avancées politiques sur la question LGBT

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Jeu 4 Déc 2008 - 9:37

J'ai eu une petite discussion téléphonique avec Maître Beau-frère, trop brève à mon goût... Elle portait sur l'UMP et la question du mariage, voire de l'adoption, par les gays.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il paraît que les militants sont beaucoup interrogés actuellement sur la question et que l'UMP s'apprêterait, pour 2009, à proposer le mariage aux gays. je n'y crois vraiment pas beaucoup...


En attendant, voici la proposition de sénateurs socialistes :

Les sénateurs socialistes des Français de l'étranger, avec leur groupe parlementaire, ont déposé une proposition de loi, visant à reconnaitre les unions conclues dans les autres États membres de l'Union européenne par tous les couples, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Ces sénateurs estiment que le problème de l'adaptation du droit français aux nouvelles formes de couple et à la mobilité des citoyens européens est posé. Dans l'exposé de leurs motifs, ils rappellent qu'il y a «une discrimination à l'échelle européenne entre, d'une part, les couples de sexe différent mariés, qui bénéficient des mêmes droits dans tous les pays [...] et, d'autre part, les couples de même sexe [...] dont les droits dans les pays de résidence sont fonction de l'existence ou non de mesures de réciprocité entre le pays dans lequel ils ont conclu leur partenariat et le pays de résidence.»

Or la France, contrairement à d'autres pays, comme le Danemark, n'a conclu aucune convention bilatérale avec ses voisins européens ayant légalisé les unions homosexuelles, ce qui multiplie, depuis quelques années, les atteintes à la libre circulation des personnes.

Les sénateurs souhaitent donc que l'article 515-3 du code civil soit complété par un alinéa reconnaissant la validité en France des différentes formes d'unions instaurées dans les pays membres. Ils proposent que les pertes de recettes résultant pour l'État de cette reconnaissance soient compensées par un nouvel impôt.


(Tetu.com)


Dernière édition par Kashima le Sam 6 Déc 2008 - 10:25, édité 1 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Jeu 4 Déc 2008 - 18:40

Kashima a écrit:J'ai eu une petite discussion téléphonique avec Maître Beau-frère, trop brève à mon goût... Elle portait sur l'UMP et la question du mariage, voire de l'adoption, par les gays.
Il paraît que les militants sont beaucoup interrogés actuellement sur la question et que l'UMP s'apprêterait, pour 2009, à proposer le mariage aux gays. je n'y crois vraiment pas beaucoup...
Moi non plus, d'autant que Noël sera passé... Surprised

Kashima a écrit:J
En attendant, voici la proposition de sénateurs socialistes :

Les sénateurs socialistes des Français de l'étranger, avec leur groupe parlementaire, ont déposé une proposition de loi, visant à reconnaitre les unions conclues dans les autres États membres de l'Union européenne par tous les couples, quelle que soit leur orientation sexuelle.

Ces sénateurs estiment que le problème de l'adaptation du droit français aux nouvelles formes de couple et à la mobilité des citoyens européens est posé. Dans l'exposé de leurs motifs, ils rappellent qu'il y a «une discrimination à l'échelle européenne entre, d'une part, les couples de sexe différent mariés, qui bénéficient des mêmes droits dans tous les pays [...] et, d'autre part, les couples de même sexe [...] dont les droits dans les pays de résidence sont fonction de l'existence ou non de mesures de réciprocité entre le pays dans lequel ils ont conclu leur partenariat et le pays de résidence.»

Or la France, contrairement à d'autres pays, comme le Danemark, n'a conclu aucune convention bilatérale avec ses voisins européens ayant légalisé les unions homosexuelles, ce qui multiplie, depuis quelques années, les atteintes à la libre circulation des personnes.

Les sénateurs souhaitent donc que l'article 515-3 du code civil soit complété par un alinéa reconnaissant la validité en France des différentes formes d'unions instaurées dans les pays membres. Ils proposent que les pertes de recettes résultant pour l'État de cette reconnaissance soient compensées par un nouvel impôt.

(Tetu.com)

M'étonnerait que cet amendement passe au Sénat...

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Jeu 4 Déc 2008 - 18:43

D'accord avec toi... emu

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Vive l'Islande!

Message  Kashima le Lun 2 Fév 2009 - 13:42

Peut-être que l'Islande mériterait un sujet à elle seule vu qu'elle a engendré Björk et qu'elle a élu à sa tête une lesbienne...


"En matière d'intégration des minorités sexuelles, les pays scandinaves ne cessent de montrer la voie au monde. Non content d'avoir nommé hier, dimanche 1er février, la première femme chef de gouvernement de l'histoire du pays, l'Islande a également porté la première personnalité ouvertement homosexuelle à la tête d'un gouvernement.

Alors que nombre d'Islandais ont perdu leur emploi et toutes leurs économies, ils sont 73% à faire confiance à la social-démocrate Johanna Sigurdardottir pour sortir leur île du marasme financier dans lequel l! a crise l'a plongé. Née en 1942 à Reykjavik, cette mère de deux enfants a une longue carrière politique derrière elle. Mme Sigurdardottir est en effet entrée au Parlement dès 1978. Elle a été ministre des Affaires sociales de 1987 à 1994 et de mai 2007 à janvier 2009.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mariée depuis 2002 à une écrivaine de douze ans sa cadette, cette ancienne hôtesse de l'air très populaire n'évoque pas sa vie privée, mais n'a jamais caché non plus son homosexualité: son union est mentionnée sur le site officiel du gouvernement. Elle est désormais à la tête d'une coalition de centre-gauche. Des élections anticipées doivent avoir lieu le 25 avril prochain."

(Source : Têtu)


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Lun 2 Fév 2009 - 18:26

J'en avais entendu parler dans le Grand Journal, il me semble que c'était vendredi dernier...
Maintenant, il faudra la juger sur ses actes, sa sexualité importe peu... Et elle va avoir du pain sur la planche !

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Lun 2 Fév 2009 - 20:23

Oui, mais le petit doublet fait quand même plaisir... Smile

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Sam 7 Mar 2009 - 8:56

Je n'ai pas suivi de très près le débat sur les droits qui pourraient être accordés aux beaux-parents. Je me suis tenue éloignée du débat pour différentes raisons : la première, c'est que j'avais beaucoup de travail ; la deuxième, que je ne supporte plus d'entendre l'homophobie se répandre sur les radios sans que personne ne s'en offusque ; la troisième, c'est que j'estime qu'il coule de source que le couple homosexuel soit traité au même titre que le couple hétérosexuel et, pour moi, c'est tellement évident que le débat m'insupporte désormais.


Je copie-colle ces informations venant de Tetu.com, en soulignant ce qui me semble important :

Droits des beaux-parents: une reconnaissance de l'homoparentalité qui fait débat


L'avant-projet de loi sur les droits des beaux-parents reconnaît pour la première fois la famille homoparentale, et suscite une vive polémique au sein même de la majorité et au-dehors.

Le texte relatif à «l'autorité parentale et aux droits des tiers», actuellement soumis au Conseil d'Etat, offre la possibilité pour les deux parents d'autoriser en commun un tiers à effectuer des actes importants de l'autorité parentale (santé, éducation, droits fondamentaux).

Si le texte lui-même ne fait pas référence expressément aux couples homoparentaux, il les prend en compte de fait. Mais une petite phrase introduite dans la dernière mouture de l'exposé des motifs, à la demande des associations de défense des homosexuels, précise sans ambiguïté que des droits nouveaux sont accordés aux couples de même sexe.

Évoquant les «nouvelles configurations familiales», le texte cite les «1,6 million d'enfants vivant au sein d'une famille recomposée, 2,7 millions dans un foyer monoparental» et «30.000 qui vivraient dans un foyer composé de deux adultes de même sexe». Philippe Castel, porte-parole de l'association Inter-LGBT, estime que «cela pourrait permettre d'améliorer la reconnaissance des familles homoparentales et la sécurité de leurs enfants». Il se félicite aussi que les termes «père» et «mère» de la première mouture, «identifiant les seuls couples hétérosexuels, ont été remplacés par le terme "parent"». «On aimerait l'égalité des droits, et celui d'adopter notamment, mais on est pragmatique et on salue cette avancée», dit-il à l'AFP, ajoutant cependant craindre de revivre les «débats du pacs, avec Boutin la main sur la bible à l'Assemblée».

Le retour de la pasionaria

Justement, la ministre du Logement, qui fut une adversaire du pacte civil de solidarité il y a dix ans, a réagi mardi violemment contre le texte de ses collègues Rachida Dati (Justice) et Nadine Morano (Famille). «Je n'accepterai pas que l'on reconnaisse l'homoparentalité et l'adoption par les couples homosexuels de façon détournée, en le glissant dans une loi sur le statut du beau-parent. Les enjeux, pour les enfants comme pour les parents, sont suffisamment conséquents pour qu'ils soient abordés de façon franche et débattue», a réagi la ministre du Logement et présidente du Forum des républicains sociaux, qui se positionne ainsi sur la même ligne que le député UMP des Bouches-du-Rhône, Renaud Muselier, dans une interview à La Provence.


(TUEZ-LA, j'en peux plus.)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«Reconnaître le statut du beau-parent risque de mener à la reconnaissance objective de l'homoparentalité et de l'adoption par les couples homosexuels», continue Christine Boutin. «Mais je n'accepterai pas qu'on le fasse au détour d'un projet de loi censé améliorer les relations avec les beaux-parents dans le cadre des familles recomposées (...). L'altérité sexuelle est un des fondements de notre société. La personnalité et l'identité de l'enfant se construisent dans le rapport au sexe opposé : l'enfant, pour se structurer, a besoin d'un papa et d'une maman.»

Mme Morano a invité Mme Boutin, «plutôt que d'avoir une posture passéiste et idéologique, à vraiment lire ce texte». Il ne crée pas un «statut» du beau-parent, dit-elle, «mais permet à celui qui élève un enfant d'avoir des droits dans le cadre d'une autorité parentale partagée, et seulement s'il y a accord entre les parents biologiques, par le biais d'une convention homologuée chez le juge», a réagi Nadine Morano sur RTL. Elle sera l'invitée du JT de France 2 ce mardi à 20h.

Les réacs veulent se faire entendre

Espérant surfer sur la vague de protestation, la droite dure s'est exprimée à son tour. Le Front national voit un texte «annonciateur de toutes les dérives». «Lors de son discours sur la politique familiale le 13 février 2009, Nicolas Sarkozy a annoncé un projet de loi sur le statut du beau-parent. Ce sera en réalité l'occasion, pour la première fois, de reconnaître légalement la famille homoparentale», écrit la vice-présidente du FN, Marine Le Pen. Elle «réaffirme qu'à l'évidence la loi ne doit en aucun cas consacrer le fait qu'un enfant peut avoir un père et une mère du même sexe. La responsabilité de ceux qui s'engagent dans cette voie, à l'égard des enfants
qui subiront de telles dérives, est particulièrement lourde.»

L'association très catholique Familles de France estime, pour sa part, qu'«il est évident qu'une différence fondamentale existe entre les couples père-mère dits ”hétérosexuels” et les couples de même sexe, hommes ou femmes dits ”homosexuels”», peut-on lire dans le communiqué qui se réfère au «repère fondateur de la société qu’est le couple homme-femme où chacun a des droits et des devoirs». «Le statut du beau-parent ne peut être la manière furtive de faire croire que le couple de même sexe fait famille au même titre que le couple père-mère», affirme l’association qui estime que ces sujets devraient être traités d’abord par le Haut Conseil de la Famille.


(MOI, JE SUIS POUR QU'ON SUPPRIME LA PROCRÉATION NATURELLE CHEZ LES HETEROS, SI C'EST POUR SÉQUESTRER LEURS ENFANTS DANS DES CAVES OU LES POIGNARDER. POURQUOI PAS UN DÉBAT, PUISQU'ON DÉBAT DE TOUTES LES ÉVIDENCES EN FRANCE?)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Sam 7 Mar 2009 - 13:58

Perso, malgré le fait que Sarkozy tienne parole (et pourtant Noël est passé), je ne pense pas que ce sera sous son quinquennat que les homosexuels pourront se marier et avoir des enfants... C'est encore un petit pas? mais par rapport au foutoir sur le PACS en 1998, la droite fait des progrès... Et Dati et Morano remontent dans mon estime (en même temps, elles partaient pas de très haut...).

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Sam 7 Mar 2009 - 14:00

Pareil - même si j'aime bien Dati...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Solene le Mar 10 Mar 2009 - 1:07

C'est certain que l'ouverture du mariage aux homos n'est pas pour le reigne de sarko, il l'avait clairement dit pendant sa campagne.
Je suis de ton avis Kash, ces débats me dépriment. Il me font me sentir différente.
Quant à Boutin, quand j'entend ces propos homophobes, la question qui me vient est : pourquoi tant de haine ?

Solene
Les limbes

Nombre de messages : 301
Age : 30
Localisation : Clermont Ferrand / Montluçon
Date d'inscription : 03/10/2008

http://solene03410.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Mar 10 Mar 2009 - 18:25

Solene a écrit:
Quant à Boutin, quand j'entend ces propos homophobes, la question qui me vient est : pourquoi tant de haine ?
Faudrait que t'ailles la lui poser, cette question...

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Mar 10 Mar 2009 - 18:44

Pourquoi tant d'ignorance, Mme Boutin?
Un petit épisode de Shôjo sect? :doc:

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Mar 10 Mar 2009 - 19:00

Kashima a écrit:Pourquoi tant d'ignorance, Mme Boutin?
Un petit épisode de Shôjo sect? :doc:
Oui, mais dans ce cas, on l'attache à une chaise et on la force à ouvrir les yeux comme Malcolm Mc Dowell dans Orange Mécanique !

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Mar 10 Mar 2009 - 19:11

Et on lui met le petit truc qui vivre! :mad:

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Israël montre l'exemple

Message  Kashima le Mer 11 Mar 2009 - 16:25


Le premier couple gay autorisé à adopter en Israël



Près de Tel Aviv, un tribunal vient de prendre une décision historique concernant le droit à l'homoparentalité pour les couples homos israéliens. Deux gays ont ainsi été autorisés à adopter leur garçon de… trente ans.

Le tribunal d'affaires familiales à Ramat Gan (à côté de Tel Aviv) a rendu ce matin, mardi 10 mars, une décision historique en autorisant pour la première fois un couple gay à adopter l'enfant dont ils étaient la famille d'accueil depuis 1995.

Yossi, âgé alors de 16 ans, est arrivé dans le foyer d'un couple gay, Amit Kama, médecin, et Uzi Even, qui fut le premier membre du Parlement ouvertement gay, bien qu'il n'ait occupé ce poste que durant trois mois.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Avant d'être ainsi recueilli, Yossi avait été rejeté par sa famille à cause de son homosexualité. Depuis, le couple s'est marié au Canada. La demande d'adoption a été formulée il y a deux ans suite au refus de l'université où enseigne Uzi Even d'accorder à Yossi une réduction des frais de scolarité comme pour chaque enfant d'enseignant, selon le témoignage des jeunes parents au quotidien Yediot Aharonot.

Il s'agit donc du premier couple d'hommes à avoir l'autorisation d'adopter en Israël.

En 2005, la cour suprême du pays avait autorisé un couple de femmes à adopter l'enfant de sa compagne après une bataille juridique de huit ans. Jusqu'à présent en Israël, seuls les célibataires homos pouvaient adopter des enfants. Une fois l'adoption accordée, le célibataire pouvait demander au tribunal que son ou sa partenaire soit reconnu(e) en tant que père ou mère de l'enfant adoptif.


Cela rappelle ce qui se passe dans Queer as folk...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Divisions à l'UMP

Message  Kashima le Mer 11 Mar 2009 - 16:28

Kashima a écrit:

Droits des beaux-parents: une reconnaissance de l'homoparentalité qui fait débat

L'UMP est divisée...
(source : Tetu.com)

Dans la majorité, les lignes se dessinent avant même l'ouverture au Parlement des débats sur le statut du tiers parent. «Ce ne sont pas mes convictions, ce ne sont pas les convictions de ma famille politique», a précisé Xavier Bertrand (UMP) au sujet de l'adoption par les couples homos.

La guerre est lancée au sein de la droite.
Entre partisans et opposants de l'avant-projet de loi sur le statut du tiers, et plus particulièrement sur la manière d'y inclure les parents de même sexe, les députés de l'UMP s'affrontent alors que les débats parlementaires n'ont même pas commencé. Suite à la condamnation du texte par Christine Boutin qui estimait qu'il ouvrait la porte à la reconnaissance de l'homoparentalité, le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand s'est empressé de préciser vendredi dernier sur i-Télé qu'«il n'était pas question de reconnaître autre chose que des droits aux beaux-parents», l'enjeu du texte n'étant «certainement pas de rentrer dans une logique qui serait une logique de mariage homosexuel ou d'adoption par les couples homosexuels». «Ce ne sont pas mes convictions, ce ne sont pas les convictions de ma famille politique», a-t-il précisé.

Parallèlement, sur LCI, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, rapporteur d'une mission parlementaire sur la famille en 2006, a justifié l'inclusion des parents de même sexe dans le texte par le souci de «protéger l'enfant», notamment en cas de décès du parent légal, tout en précisant qu'il s'adresse «à tous les couples».

Nadine Morano veut voir de nouveaux députés «s'emparer du dossier»
Une façon de faire preuve de fermeté et d'ouverture tout en rassurant la partie réfractaire de l'électorat? L'exercice n'est pas simple. La réunion du groupe UMP à l'Assemblée nationale hier, mardi 10 mars, en est un nouvel exemple. La secrétaire d'État à la Famille Nadine Morano y a désapprouvé le choix du député Jean Leonetti (également rapporteur de la mission parlementaire sur la bioéthique) par le patron des députés UMP Jean-François Copé à la tête d'un «groupe de travail» sur ce sujet «extrêmement difficile». Désapprobation à laquelle M. Copé a rétorqué en maintenant son choix, soutenu par Xavier Bertrand. Dans un tel débat, «si on avance masqué, on est perdant», a jugé le secrétaire général de l'UMP. Interrogée par l'AFP, Mme Morano a déclaré qu'elle aurait souhaité voir «de jeunes parlementaires, des nouveaux députés» s'emparer du dossier aux côtés de M. Leonetti. M. Copé, lui, a affirmé qu'il était hors de question de «mettre ce débat sous le tapis».

Un petit avant-goût des débats parlementaires qui se préparent…

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Mer 11 Mar 2009 - 16:40

Kashima, tu connais l'histoire du papillon dont le battement d'ailes provoque un ouragan je ne sais plus où ?
Ben, c'est un peu ça...

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Mer 11 Mar 2009 - 16:48

Et le papillon est gay...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Israël LGBT

Message  Kashima le Lun 16 Mar 2009 - 17:27

Deux articles de suite sur les avancées LGBT en Israël : quand je vous dis que j'aime ce pays! Smile

A Tel Aviv, Yonathan Gher a obtenu 64 jours pour la naissance de l'enfant né d'une mère porteuse en Inde. Une première dans l'État hébreu.


La Caisse nationale d'assurances d'Israël a octroyé un congé paternité à un homosexuel pour la naissance d'un bébé, né d'une mère porteuse en Inde, qu'il entend adopter, a rapporté ce lundi 16 mars le quotidien Haaretz.

Yonathan Gher (photo) a obtenu un congé paternité de 64 jours pour la naissance de cet enfant qu'il entend adopter avec son compagnon, avec lequel il vit depuis sept ans.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le bébé a vu le jour dans une clinique de Bombay, car la loi israélienne ne permet pas aux homosexuels israéliens d'avoir recours à une mère porteuse dans l'État hébreu.

Toujours selon Haaretz, le couple formé par M. Gher et son compagnon a soumis à la Caisse nationale d'assurances d'Israël une demande en vue d'obtenir des allocations familiales.

En avril 2008, les autorités israéliennes ont pour la première fois reconnu la paternité légale d'un couple gay sur un enfant non-biologique adopté à l'étranger. Jusqu'alors, seule l'adoption de l'enfant biologique d'un conjoint dans un couple homosexuel était autorisée par les tribunaux israéliens.

Selon Haaretz, le tribunal des Prud'hommes de Tel Aviv doit se prononcer incessamment sur une demande d'allocations familiales présentée par ce premier couple gay, pour le bébé né d'une mère porteuse aux États-Unis.

L'État d'Israël a reconnu en février 2006 le statut de parents légitimes à un couple de femmes dont l'une était la mère naturelle des enfants qu'elle élevait, et vient d'autoriser pour la première fois un couple gay à adopter.

La justice israélienne a en outre déjà reconnu de facto en décembre 2004 la validité des mariages homosexuels pour tout ce qui concerne les questions de propriété et d'héritage.


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Johnny le Lun 16 Mar 2009 - 18:48

Ça va dans le bon sens, même s'il reste des choses à faire... C'est le Hamas et le Hezbollah qui vont être contents...

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Kashima le Lun 16 Mar 2009 - 20:51

Islamistes en tous genres, fuyez!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Danemark

Message  Kashima le Jeu 19 Mar 2009 - 10:30

Encore une avancée, mais ailleurs qu'en France...


Le premier pays du monde a avoir accordé l'union civile aux homosexuels fait encore un pas en avant.
Le Parlement danois a donné son feu vert à une courte majorité, mardi 17 mars, à l'adoption d'enfants danois et étrangers par les couples homosexuels.

Le projet de loi déposé par un député non apparenté, Simon Emil Ammitzboell, a été adopté par 62 voix pour contre 53.

Le gouvernement libéral conservateur et son allié parlementaire, le Parti du peuple danois (extrême droite), y étaient opposés. Mais les libéraux ont laissé leurs députés libres de leur choix, permettant ainsi à certains réfractaires de voter avec l'opposition, garantissant ainsi une majorité à ce projet de loi controversé.

Bientôt le mariage en église ?

«C'est un grand pas de fait, et l'avant-dernier obstacle qui est levé sur la voie de l'égalité entre les couples homosexuels et hétérosexuels», a
déclaré à l'AFP M. Ammitzboell, espérant que «dans un avenir pas trop lointain, le Danemark autorisera les homosexuels à se marier à l'église».

Le Danemark a été le premier pays au monde à autoriser le mariage civil des homosexuels à la mairie en octobre 1989, leur accordant les mêmes droits que les hétérosexuels à l'exception de l'insémination artificielle (interdiction levée en 2007) et l'adoption.

Depuis 1999, le Danemark n'autorisait les couples homosexuels mariés qu'à adopter les enfants nés d'unions précédentes d'un des deux partenaires.

Un texte inutile ?

Le ministre conservateur de la Justice, Brian Mikkelsen, a qualifié pour sa part cette loi de «symbolique et dénuée de sens», car aucun des pays avec lequel coopèrent les agences danoises d'adoption ne voudra autoriser l'adoption d'enfants par des couples homosexuels.

Un point de vue rejeté par l'opposition, à l'instar de M. Ammitzboell, convaincu «que les choses bougent, et qu'en Afrique du Sud par exemple, on commence à être ouvert à l'adoption d'enfants par les homosexuels». «Nous pensons conclure des accords bilatéraux, pays par pays, et nous espérons que dans cinq à dix ans certains seront assez progressistes pour accepter l'adoption d'enfants par les homosexuels», a-t-il ajouté.

Il a rappelé que dans la Suède voisine, qui a adopté il y a six ans une loi similaire, «l'expérience avait montré que les couples d'homosexuels n'avaient pas de problèmes à adopter des enfants étrangers».

La Norvège a également autorisé l'adoption d'enfants par les couples homosexuels en juin 2008
.


(Tetu.com)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Miguel Galan

Message  Kashima le Jeu 19 Mar 2009 - 10:41

Je parlais de littérature mexicaine, mais vive le Mexique autrement! Smile

Ces jours-ci, la seconde ville du Mexique vit un combat que n'aurait pas renié Harvey Milk. À 31 ans, Miguel Galan est le premier candidat ouvertement gay à une mairie au Mexique. Mais il est candidat «pour la société tout entière».

Alors que le monde entier (re)découvre l'histoire de Harvey Milk, un nouveau héros ouvertement gay se porte candidat à la mairie de Guadalajara, la deuxième ville du Mexique, dans l'ouest du pays. Sa formation politique, le Parti social-démocrate (PSD), l'a annoncé samedi.

Miguel Antonio Galan, 31 ans, militant d'organisations de défense de la liberté sexuelle, a déclaré que sa candidature, pour les élections municipales de juillet prochain, «est pour la société tout entière», et pas seulement «consacrée à la communauté gay». Il se considère néanmoins comme le premier candidat «ouvertement gay» à une mairie au Mexique, ce que confirme l'agence mexicaine NotieSe, spécialisée dans l'information sur les différences sexuelles. L'agence rappelle toutefois que des députés mexicains ont déjà fait état de leur homosexualité.

Guadalajara, à 500 km au nord-ouest de Mexico, est la deuxième agglomération du pays avec plus de 4 millions d'habitants. La ville est dirigée depuis quinze ans par le Parti d'action nationale (Pan), celui du président conservateur mexicain Felipe Calderon, à qui ses opposants locaux reprochent des liens étroits avec l'archevêché de cette communauté très catholique.

Le PSD avait obtenu 2,05% des votes et 4 des 500 sièges en jeu aux dernières élections législatives, en 2006. Les prochaines sont prévues en juillet prochain, couplées avec des municipales pour certaines villes du pays, dont Guadalajara.


(tetu.com)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Beaux-parents ; on recule discrètement...

Message  Kashima le Dim 5 Avr 2009 - 9:59

Kashima a écrit:
Droits des beaux-parents: une reconnaissance de l'homoparentalité qui fait débat


Le projet est repoussé...


Le report du projet de loi sur le statut du beau-parent serait-il une manche gagnée pour les opposants de l’égalité des droits ? (...)

De son côté, l'Inter-LGBT déplore un «sursis peu encourageant», et se désole que ni le gouvernement, ni l'Elysée n'aient confirmé ou infirmé cet ajournement annoncé dans la presse. (...)

En résumé, l'espoir a fait place à l'inquiétude dans les milieux associatifs. Affaire à suivre.


(Tetu)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Jean Leonetti

Message  Kashima le Lun 13 Avr 2009 - 10:58

Suite, avec Ducon Lajoie :


Officiellement nommé à la tête d'une mission sur «la modernisation de la législation sur l'autorité parentale et le droit des tiers » par le Premier ministre François Fillon ce jeudi 9 avril, le député UMP Jean Leonetti s'est empressé de rassurer ceux qui avaient crié au scandale à la mention des familles homoparentales dans l'exposé des motifs de l'avant-projet de loi sur les droits des tiers, ou statut du beau-parent. Dans un entretien publié sur lefigaro.fr, le député assure qu' «il n'est pas pertinent d'aborder la question de l'homoparentalité de manière détournée».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

«Que les juges tranchent au cas par cas»
Conséquence : «Il faudra donc éliminer ce sujet inutilement polémique qui brouille le véritable objectif du texte législatif : la défense de l'intérêt de l'enfant dans les familles recomposées.» Pourtant, Leonetti ne se dit pas opposé à ce que le texte s'applique aux familles homoparentales, estimant que «le tiers est celui avec qui l'enfant a tissé des liens» et qu' «il ne doit pas être défini en fonction de son orientation sexuelle» mais semblerait préférer un traitement «au cas par cas» : «mieux vaut que les juges tranchent au cas par cas, en fonction des liens affectifs existants. Je ne pense pas qu'il faille créer des droits spécifiques pour un type de population.»

Curieuse analyse des demandes des familles homoparentales qui souhaitent simplement que leurs enfants soient protégés... comme les autres. Un discours mi-chèvre, mi-chou donc, destiné surtout à rassurer un certain électorat, tout en ne fermant pas complètement la porte au projet de Morano - mais dont on peut craindre qu'il conduira, au final, à rayer les familles homoparentales de l'exposé des motifs pour les laisser à ce qu'elles connaissent déjà : l'arbitraire des juridictions.


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les avancées politiques sur la question LGBT

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum