En famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En famille

Message  Kashima le Mar 28 Oct 2008 - 16:50

J'ai trouvé une vidéo d'Amélie et de sa soeur Juliette :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Invité le Mar 28 Oct 2008 - 19:36

Trop génial !

Elle est bien sa soeur, toute timide ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Kashima le Mar 28 Oct 2008 - 20:38

Et puis toute jolie, aussi...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Invité le Mar 28 Oct 2008 - 20:46

C'est vrai ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La cuisine d'Amélie

Message  Kashima le Mar 28 Oct 2008 - 20:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



"Ce recueil de recettes, outre l'hommage qu'il rend à la sensualité gourmande d'Amélie, n'a pas de but didactique et prétend encore moins détenir la vérité du bon goût et de la marche à suivre pour atteindre Juliette Nothomb Où l'on trouve des recettes qui rendent hommage à la belgitude d'Amélie : Glace aux Chokotoff, Sabayon à la bière de Rulles, variations autour des Chicons au gratin ; des recettes issues de l'univers nothombien : l'Apéritif de Prétextat, les Profiteroles de Bernadette Bernardin ; les recettes de prédilection d'Amélie : le Mont Fuji, l'Assiette autour du cassis, le Blasphème... Cet ouvrage, riche de 80 recettes, illustré avec humour par Jul, est une ode gourmande de Juliette à Amélie. Loin des a priori, il lève le voile sur un aspect méconnu de la personnalité d'une des auteures favorites des Français. Tout à la fois livre de cuisine et hommage, ce recueil est une formidable invitation à cuisiner pour ceux que nous aimons. Pour les toqués de cuisine tout autant que les toqués de Nothomb. (Et pour les toqués de cassis également !)"

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

C'est au programme

Message  Kashima le Lun 10 Nov 2008 - 9:51

Amélie sera avec sa soeur dans l'émission "C'est au programme" (F2) dans quelques minutes...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Edlinka le Lun 10 Nov 2008 - 18:27

Oui trop bien ce livre j'ira bien voir à Virgin si il y est!je dois aussi m'acheter quelques grands classiques comme Sade ^^ j'attends que tu viennes ma petite kashounette comme ça on fera notre petit pèlerinage ^^

Edlinka
Les limbes

Nombre de messages : 325
Age : 34
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Métaphysique des Tubes - "Saint-Jacques à la kumquette d'huîtres"

Message  Kashima le Lun 10 Nov 2008 - 21:34

Pour Sade, je te conseille et tu vas dévorer les livres...

Qu'en est-il de la Cuisine d'Amélie?

Juliette Nothomb, sa soeur, cuisinière, réalise pour Amélie des plats qu'elle invente ou qu'elle concocte à sa propre sauce. Le livre est fait de quelques conseils pour le profane en cuisine, de recettes et de dessins de Jul, caricatures d'Amélie très drôles qui pimentent ce qui est écrit.
On trouve aussi quelques extraits des livres d'Amélie, comme le fameux passage de la découverte du plaisir par le chocolat blanc (Métaphysique des Tubes) :


« En effet, une main apparaît dans son champ de vision mais, stupeur !, il y a entre ses doigts un bâton blanchâtre. Dieu n'a jamais vu ça et en oublie de crier.

- C'est du chocolat blanc de Belgique, dit la grand-mère à l'enfant qu'elle découvre.

De ces mots, Dieu ne comprend que "blanc": il connaît, il a vu ça sur le lait et les murs. Les autres vocables sont obscurs : "chocolat" et surtout "Belgique". Entre-temps, le bâton est près de sa bouche.

- C'est pour manger, dit la voix.

Manger : Dieu connaît. C'est une chose qu'il fait souvent. Manger, c'est le biberon, la purée avec des morceaux de viande, la banane écrasée avec la pomme râpée et le jus d'orange.

Manger, ça sent. Ce bâton blanchâtre a une odeur que Dieu ne connaît pas. Ca sent meilleur que le savon et la pommade. Dieu a peur et envie en même temps. Il grimace de dégoût et salive de désir.

En un soubresaut de courage, il attrape la nouveauté avec ses dents, la mâche mais ce n'est pas nécessaire, ça fond sur la langue, ça tapisse le palais, il en a plein la bouche, et le miracle a lieu.

La volupté lui monte à la tête, lui déchire le cerveau et y fait retentir une voix qu'il n'avait jamais entendue :

- C'est moi ! C'est moi qui vis ! C'est moi qui parle ! Je ne suis pas "il" ni "lui", je suis moi ! Tu ne devras plus dire "il" pour parler de toi, tu devras dire "je". Et je suis ton meilleur ami : c'est moi qui te donne le plaisir.

Ce fut alors que je naquis, à l'âge de deux ans et demi, en février 1970, dans les montagnes du Kansai, au village de Shukugawa, sous les yeux de ma grand-mère paternelle, par la grâce du chocolat blanc.

La voix, qui depuis ne s'est jamais tue, continua à parler dans ma tête :

- C'est bon, c'est sucré, c'est onctueux, j'en veux encore !

Je remordis dans le bâton en rugissant.

- Le plaisir est une merveille, qui m'apprend que je suis moi. Moi, c'est le siège du plaisir. Le plaisir, c'est moi : chaque fois qu'il y aura du plaisir, il y aura moi. Pas de plaisir sans moi, pas de moi sans plaisir ! »



Les livres d'Amélie Nothomb sont plein de sensations gustatives...

On trouve, dans cette Cuisine, une déclinaison des recettes de banana splits, des chicons (endives).
On découvre aussi qu'Amélie est "courgettomane".


Je commande au chef Edlinka les "Saint-Jacques à la kumquette d'huîtres" (p.64):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le « sister tour » des Nothomb : Juliette et Amélie aux petits oignons (jeudi 06.11.2008, 04:53 - La Voix du Nord)

Message  Kashima le Lun 10 Nov 2008 - 21:56

Une fois par an devient coutume, Amélie Nothomb était à Lille, hier, pour rencontrer ses lecteurs et dédicacer son dernier né, Le Fait du Prince. Une visite familiale puisque de son côté, sa soeur, Juliette, présentait aussi son livre de recettes, sorti hier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
PHOTO MAX ROSEREAU

PAR MARIE CASTRO [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dans la famille Nothomb, je demande la soeur aînée. Brune, les cheveux tirés en arrière par une pince, Juliette, en jeans et petit pull gris souris, semble plutôt discrète à côté de sa cadette, chapeau vissé sur la tête et vêtements noirs. Mais elle s'avère tout aussi bavarde et blagueuse, intarissable sur l'histoire du Nutella ou du tiramisu, surtout quand on l'interroge sur son dada : mitonner des petits plats. Hier, elle accompagnait pour la première fois sa soeur dans sa tournée de dédicaces et de rencontres du Fait du prince, pour présenter son propre livre de cuisine, La Cuisine d'Amélie.

« Juliette est un véritable génie de la cuisine alors que moi, je suis une vraie catastrophe », souligne Amélie sur le ton de la confidence. « Tout ce qu'elle fait est sublime, à tel point que souvent je me mets à rugir en mangeant ! », s'exclame l'écrivain, les yeux pétillants. La grande complicité des deux soeurs, clairement affichée, est plus qu'évidente. Elle passe par l'échange de compliments, de regards amusés et d'anecdotes croustillantes, jusqu'à se faire goûter plats et boisson au restaurant. « Je suis une pro de la cuisine dans le sens où j'y mets mon orgueil », concède modestement Juliette pour qui la cuisine est avant tout « un plaisir et un jeu ». Et de préciser : « J'adore me creuser les méninges, improviser pour faire quelque chose de bon. »

Cuisine et dépendances

Amélie adore Juliette qui le lui rend bien. Dans son livre, Mlle Nothomb cordon-bleu dresse un véritable autel culinaire à sa soeur en faisant l'inventaire de 80 recettes améliorées ou inventées à sa guise qui font frémir les papilles « améliesques ». La recette du gâteau « Mont Fuji », version nippone du mont Blanc, rappelle l'« amour mystique d'Amélie pour le Japon », celle de la « Glace aux Chotokoff », la Belgique chère au coeur des Nothomb. Quant au gâteau ultra chocolaté « Le Blasphème », Amélie l'a baptisé comme tel parce qu' il est tellement « grave » qu'il « donne envie de blasphémer ».

Les deux soeurs ont en commun la passion de ce qu'elles font. « On peut dire que la cuisine est tout aussi importante pour toi que l'écriture l'est pour moi », assure Amélie à son aînée, cherchant l'approbation. Juliette confirme que, comme sa soeur qui a la plume nocturne, il lui arrive de s'agiter aux fourneaux en pleine nuit. Telle soeur... telle soeur.

> Le Fait du prince, par Amélie Nothomb, 14,5 E, chez Albin Michel ; La Cuisine d'Amélie, par Juliette Nothomb, 16 E, même éditeur.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Conférence

Message  Kashima le Mar 11 Nov 2008 - 9:05

Rencontre avec Amélie et sa soeur Juliette, un vrai moment de plaisir!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Dernière édition par Kashima le Mar 14 Aoû 2012 - 10:29, édité 1 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Edlinka le Mar 11 Nov 2008 - 9:20

oki ça roule. :lecture:

Edlinka
Les limbes

Nombre de messages : 325
Age : 34
Date d'inscription : 01/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

06 Novembre 2008 - 19:17 - Paris Match

Message  Kashima le Mar 11 Nov 2008 - 9:34

Les sœurs Nothomb, une affaire de goût

People. Dans la famille Nothomb, voici Juliette, la grande sœur. Cuisinière hors pair, elle publie un recueil de 80 recettes qui font craquer Amélie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Match Livres Juliette et Amélie Nothomb attablées au Diane, la nouvelle table gastronomique des Champs-Elysées.
________________________________________________
Par Jérôme Béglé/Paris Match. Photo Jacques Lange



La cuisine est une affaire de cœur, de tradition, de famille et souvent de femmes. Rien d’étonnant donc que ­Juliette Nothomb publie un recueil des petits plats qui font craquer Amélie, sa cadette. Pour savoir ce qu’elles ont dans le ventre, nous les avons invitées à déjeuner. Au ­moment de passer la commande, elles détaillent devant les serveurs du Diane, le restaurant gastronomique de l’hôtel Fouquet’s Barrière, les mélanges les plus détestables qu’elles aient inventées. Fromage de chèvre très affiné et coulant arrosé de Coca Light pour Juliette. Camembert mandarine pour Amélie. Il y a de quoi tourner de l’œil !



Heureusement, on passe rapidement aux choses sérieuses. « Mes aliments préférés sont les trois C : “Cornichon, chocolat et champagne”, lâche Amélie. Pour le reste, je ne sais rien cuisiner, tout le contraire de ma sœur ! » Il n’est pas rare que celle-ci se lève à 4 heures du matin pour tester une nouvelle recette, s’assurer qu’un mélange répond à ses attentes. Les endives – les Belges disent chicons – sont l’un de ses légumes préférés. Elle les prépare de multiples façons. Presque autant que les banana split qui se déclinent en une douzaine de versions ! De son adolescence au Japon, Juliette Nothomb garde une passion pour le riz blanc. « Il n’a aucun goût et est le plus fade de tous les riz, mais je l’aime. Comme le poisson de l’archipel », annonce-t-elle.



Plutôt que d’égrener des ­recettes tarabiscotées, elle met à l’aise les maîtres queux amateurs avec cette phrase définitive : « Tant que c’est bon, on peut tout faire. Un vrai hamburger au vrai bœuf et au bon pain peut être un délice. » Pendant ce temps, les entrées nous ont été servies. Le champignon est à l’honneur. En velouté pour l’une, poêlé pour l’autre. Juliette prend la parole :
« Vous allez voir : la bouche d’Amélie montre qu’elle aime. » Cela n’a pas manqué. Après deux bouchées, la romancière s’extasie et pousse des petits cris. Tandis que sa grande sœur décompose le mets disposé devant elle pour tenter d’en comprendre la fabrication. Devant son canard, Amélie ­entonnera à nouveau une ­mélopée de borborygmes. Elle ne laisse rien dans son assiette, chipant volontiers dans celle de sa voisine.



Les deux sœurs ont donc un rapport bien différent à la nourriture. Il suffit d’ailleurs de se référer au livre de Juliette pour s’en convaincre. Pour elle, la cuisine est une activité festive, chaleureuse, mais sérieuse. Tandis que l’auteure du « Fait du prince » y voit un prétexte à facéties. Ainsi, ce gâteau au ­chocolat qu’elle a trouvé si bon qu’il lui a arraché une salve de jurons et un nom de baptême : « le blasphème ». Si Juliette est assurément la grande sœur nourricière d’Amélie, celle-ci devient sa protectrice à l’heure de quitter la table. L’aînée habite Lyon et doit reprendre son TGV dans l’après-midi. La ­cadette fouille alors son sac et exhibe un ticket tout en lui expliquant où prendre le métro parisien. Une tendre bise et les sisters Nothomb se séparent, le ventre plein, et la mine satisfaite.



La cuisine d’Amélie, 80 recettes de derrière les fagots, de Juliette Nothomb, éd. Albin Michel, 144 pages, 16 euros.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

09/11/2008 12:43 | LaDepeche.fr

Message  Kashima le Mar 11 Nov 2008 - 9:40

Juliette Nothomb. Des petits plats pour Amélie
Une Cuisinière À La Maison


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Propos recueillis par Pierre MATHIEU

Avec Amélie, romancière au succès que l'on connaît, nous partageons beaucoup de choses : le goût des voyages, une nostalgie permanente pour le passé avec un grand P - avant l'âge de dix ans, alors qu'on découvrait la Chine, on regrettait le Japon à chaudes larmes -, et le goût de la cuisine. Moi pour la faire, elle pour la manger. On a écrit souvent qu'Amélie se nourrissait de fruits pourris, ça amuse les gens mais ce n'est pas vrai. Bien sûr, elle préfère une prune bien mûre ou une vieille grappe sur un pied de vigne, mais comme tout le monde elle vomirait devant des vieilles fraises tournées.

Amélie est une épicurienne, elle aimera toujours les bonnes choses. Si elle vient à Toulouse par exemple, elle cherchera un cassoulet, elle adore les haricots secs. Mais son goût numéro 1, c'est le sucré. Mon plus grand succès, je m'en suis rendu compte au râle voluptueux dont elle m'a gratifiée en repoussant son assiette, je l'ai obtenu avec un gâteau au chocolat et noisettes très crémeux, encore coulant quand on le sert. J'avais simplement enrichi une recette de ELLE, Amélie a trouvé le nom. Son plaisir du sucré a un petit goût de vengeance, des privations de dessert qu'on nous inflige, enfant. Même le champagne, dont elle raffole depuis quelques années, c'est quelque chose que les gosses adorent.

J'ai appris la cuisine auprès de ma mère en faisant la panure des escalopes et en léchant la jatte de la mousse au chocolat. Amélie n'a pas suivi. A part les pâtes et les œufs, elle ne sait pas faire grand-chose. A Paris, son régime c'est thé fort le matin, pas le temps de déjeuner à midi, et je ne sais quoi le soir. Je dirais que la place que tient la nourriture dans son œuvre n'est ni dominante ni négligeable… Sa cure de bons petits plats, c'est pour les vacances, plusieurs fois par an, chez nos parents, dans l'Ardenne belge. Là, elle aime tout : des pâtes aux choux de Bruxelles par exemple, puisqu'elle adore tous les choux, chou vert, chou fleur et aussi choux à la crème. Les choux de Bruxelles, je les fais mitonner longtemps avec des lardons, des échalotes et de la crème, et je les sers avec des grosses pâtes qui prennent bien la sauce, des penne par exemple. ça me vaut un soupir de reconnaissance… et quelques lignes dans « Biographie de la faim » qui m'ont mis les larmes aux yeux.

On a dit le goût d'Amélie pour les racines, et là je confirme : quand je suis en cuisine, elle m'empêche de jeter les trognons de chicon ou de salade. « Ah, mais tu es folle ! » me dit-elle en s'emparant de la pelure du concombre. Bien sûr, c'est moi la folle !


--------------------------------------------------------------------------------

Sa Recette
Banana split de gaume (sud de la belgique).
Dans cette recette, il n'y a ni chocolat blanc, ni huîtres, ni béchamel, ni chicon (endive), toutes choses qu'adore Amélie Nothomb. Mais il y a de la banane…

Ingrédients. Banane coupée en deux, glace à la maquée (faisselle ou fontainebleau), glace aux myrtilles, sabayon à la bière de Rulles.

Préparations. Glace à la maquée : faites ramollir 1 feuille de gélatine dans un bol d'eau froide, puis essorez et faites fondre dans 5 cl de lait chaud. Mélangez 250 g de maquée, 75 g de sucre glace et 12,5 cl de crème fouettée. Congelez en fouettant régulièrement. Glace aux myrtilles (chez un bon glacier). Le sabayon à la bière de Rulles (berceau de Grévisse, précision pour gourmands littéraires) : fouettez au bain-marie et jusqu'à épaississement sans bouillir, 4 jaunes d'œuf avec 4 c à soupe de sucre en poudre et 20 cl de bière. Servez tiède ou froid en compagnie de la banane et des boules de glace.

Recette extraite de « La cuisine d'Amélie », de Juliette Nothomb (Albin Michel), 134 pages, 16€.

Juliette Nothomb. Grande sœur et cuisinière préférée d'Amélie Nothomb

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

L'Express

Message  Kashima le Mar 11 Nov 2008 - 9:42

Interview en images de Juliette (l'Express)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Obiwi

Message  Kashima le Mar 11 Nov 2008 - 9:45

Juliette Nothomb publie aujourd'hui son premier livre: "La cuisine d'Amélie, 80 recettes de derrière les fagots". Un ouvrage dédié à deux de ses passions: sa petite sœur, la romancière Amélie Nothomb et la cuisine. Petit tour derrière les fourneaux et du côté de la bibliothèque…

Amélie Nothomb et sa plume ont fait le tour du monde. Voici aujourd'hui sa grande sœur, Juliette, de trois ans son aînée, qui a, elle aussi, plus d'un tour de fouet et d'une anecdote onctueuse ou croustillante dans son tablier.


Un livre de cuisine, mais pas seulement…

La cuisine d'Amélie, 80 recettes de derrière les fagots n'est pas un livre de cuisine comme les autres. A vrai dire, il n'a rien de classique. Bien sûr, quatre-vingt recettes concrètes, et pour le moins alléchantes, s'y succèdent. Mais pas seulement. Il est aussi question de littérature, via des extraits de romans d'Amélie Nothomb, évidemment. Et plus encore d'amour. D'amour à offrir, à partager et à cuisiner. Ne dit-on pas qu'il est l'ingrédient indispensable à la réussite de toutes préparations culinaires? Ce petit plus qui fait toute la différence?
Pour Juliette Nothomb, en tout cas, cette saveur là ne doit pas être négligée. Elle n'y va donc pas avec le dos de la cuillère. Et le palais de sa petite sœur doit connaître mille extases par fourchettes. Juliette connaît sa cadette sur le bout de la spatule. Une touche de salé, avec une sélection d'aliments phares et des doubles doses de sucré composent cet ouvrage hors norme. Son but: voir apparaître sur les lèvres de la gourmande Amélie des sourires de satisfaction et pourquoi pas, dans sa bouche, quelques blasphèmes, quand le gâteau au chocolat est si bon que les mots viennent à manquer. D'une préparation à l'autre, Juliette dessine entre les lignes, au-delà des sourires de plaisir, le portrait intimiste, pudique et gourmand de sa petite sœur.


Des recettes "spéciales Amélie" à la portée de tous …

Mais dans l'histoire, personne n'est négligé. Car si Juliette Nothomb consacre son ouvrage à Amélie, à ses mets préférés, à ses aliments fétiches, elle n'en oublie pas pour autant les passionnés de cuisine. Elle partage ses savoirs : conseils, astuces pour le choix des aliments, tours de main et recettes inédites détaillées par le menu.
Glaces maison, gâteaux, millefeuilles à sa façon ou encore "tagliatelles de courgettes au coulis de poivron doux" et "Saint-Jacques à la "kumquette" d'huîtres" raviront plus d'un gourmet. Mais attention, manger la même chose qu'un romancière émérite n'a jamais transformé personne en écrivain… Qu'on se le dise!

Les recettes sont toutes très clairement expliquées, facilement réalisables, déclinables selon les goûts de chacun, créatives, parfois culottées, pimentées à l'anecdote et farcies à l'humour. Un autre condiment délectable de l'ouvrage et un indéniable plus, qui assure à chacun de passer un bon moment, et ce de la lecture à la pratique, même la plus maladroite des cuisiniers en herbe bien attentionnés.


Pas de photographies, mais des dessins…

Dans les livres traditionnels de cuisine, chaque recette a sa photo. Ici, non. L'ouvrage est illustré par le dessinateur de presse, JUL. Les quelques clichés présentent les ustensiles et cahiers fétiches de Juliette Nothomb, les coins et spécialités belges qui ont les faveurs de sa sœur et quelques portraits de cette dernière.
La plume imagée, concrète et simple de Juliette Nothomb suffit amplement à faire saliver. Les mots titillent l'imaginaire des sens, se chargent à eux seuls de faire naître les plus belles images des préparations.

La cuisine d'Amélie, 80 recettes de derrière les fagots est donc un livre de cuisine, bien sûr. Mais plus encore. Ses particularités en font un objet à part entière, teinté de différentes saveurs. Entre livre de passionnée, galéjades bienveillantes, recettes décomplexées et célébration des petits bonheurs culinaires, du partage, c'est une ode aux plaisirs simples de la vie, à la gourmandise d'Amélie Nothomb, à l'amour.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Patrick Nothomb

Message  Kashima le Mer 4 Mar 2009 - 16:22

Le papa :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Et son livre :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Invité le Jeu 19 Aoû 2010 - 17:56

Cette vidéo est émouvante; les deux soeurs complices dégustant le livre chocolat avec ses lettres! De Noblesse comme leurs âmes...!Smile
Et l'envie de me procurer l'ouvrage de cuisine pour prolonger le délice Nothombien...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Kashima le Jeu 19 Aoû 2010 - 18:37

Tu te régaleras des recettes et de ces petites caricatures d'Amélie! C'est un beau livre (mais je n'ai rien testé!)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Moi, j'ai Pierre Nothomb

Message  Ezéchiel le Jeu 19 Aoû 2010 - 21:56

Mais on n'est pas sûr que ce soit un ancêtre.

Ezéchiel
Vergilius' forest

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Kashima le Ven 20 Aoû 2010 - 8:01

Je lui demanderai! Mais des Nothomb, il n'y en a pas des tonnes!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Juliette et Amélie

Message  Kashima le Mar 26 Oct 2010 - 19:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: En famille

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum