Le serpent de Maloja - Sils Maria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le serpent de Maloja - Sils Maria

Message  Kashima le Mer 11 Fév 2015 - 20:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maria Enders est une artiste reconnue. Alors qu'elle se rend en Suisse auprès d'un ami de longue date, écrivain et metteur en scène, elle apprend dans le train qu'il vient de mourir. Son assistante Valentine, une jeune femme de vingt ans, ne la quitte pas. Elle la pousse à accepter un rôle écrit par cet ami défunt : autrefois, elle a joué dans Le Serpent de Maloja. Elle incarnait sur scène une jeune femme, Sigrid, qui en séduisait une autre, Helena, du double de son âge, et la détruisait. Maria Enders a du mal à se voir dans le rôle de la "vieille" : cela la renvoie au temps qui a passé. L'époque a changé : Google, Internet, la peoplisation... L'actrice qui va jouer Sigrid, c'est Jo-Ann, connue pour ses scandales, sa vie mouvementée.
Vu le sujet, on s'attend à une certaine ambiguïté qui reste absente du film. Maria répète avec son assistante, mais il ne se passe rien, ne serait-ce que dans le sous-entendu. Ce qui les sépare, crée le conflit entre elles, creuse l'écart, c'est la différence de génération, la perception des choses. Plus les répétitions passent et plus elles s'éloignent. Maria ne voit jamais son rôle comme la jeune Valentine la verrait.
Qu'on ne s'attende pas que le couple Sigrid/Helena à la scène trouve son reflet dans un Maria/Valentine ou un Maria/Jo-Ann car il n'en est rien. Quand Maria éprouve une petite jalousie envers Valentine, ce n'est pas par désir ou amour. C'est juste qu'elle lui envie la liberté de sa jeunesse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kristen Stewart, la Bella de Twilight, est irritante : toujours dans la pose, très branchée, qui se regarde jouer. Une sorte de Shane (cf. L Word) hétéro, qui attire l’œil mais agace. Quant à Jo-Ann, la deuxième "jeune" du film, elle est insipide.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si Olivier Assayas voulait montrer le choc des générations, il n'aurait pas pu mieux faire : ces deux jeunes font pâle figure à côté de Juliette Binoche.
La lecture générationnelle du film se confirme dans les cinq dernières minutes, quand un jeune réalisateur vient chercher Maria Enders pour tenir le rôle d'une femme bionique au XXIIIe siècle. Elle lui dit qu'elle est trop vieille ; lui répond que son héroïne n'a pas d'âge, qu'il déteste être de cette époque, celle des tweets et d'internet.
Mais je garde un goût d'inaccompli.
L'atmosphère des montagnes suisses, en revanche, donne une profondeur au film, ainsi que la métaphore de ce serpent de Maloja, un brouillard qui serpente au-dessus du lac et se répand, serpent qui annonce un mauvais temps.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film existe vraiment. Il date de 1924 :


Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum