Edencash
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD 4Go – 64Go
127.92 €
Voir le deal

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

3 participants

Aller en bas

Par qui aimeriez-vous / auriez-vous aimé être pris en photo?

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap33%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap33%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap33%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_lcap0%Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 
 

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

Message  Invité Mer 13 Avr 2011 - 14:09

L'érotisme, c'est la vie, le contraire de la mort Irina Ionesco

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Airinaionescoledouble1970

Irina Ionesco (née le 3 septembre 1935 à Paris, France) est une photographe française.
Ses parents étaient des immigrés roumains. Elle a passé sa jeunesse à Constanţa, en Roumanie avant de s'installer à Paris. Elle a voyagé et peint durant des années avant de découvrir la photographie. Son travail est qualifié d'érotique.


Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Airina_ionesco_portedoree1

En 1974 son exposition à la Nikon Gallery (Paris) a fortement attiré l'attention. Bientôt, elle fut publiée dans de nombreux magazines et recueils et exposa dans les galeries du monde entier.

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Airinaionesco18

Irina Ionesco est surtout connue pour ses photographies mettant en scène sa fille, Eva, photographiée entre quatre et 11 ans.. Les nus qu'elle a créés avec celle-ci provoquèrent de grandes controverses, de par les postures artistiques mais néanmoins érotiques qu'elle lui faisait prendre, tout comme elle l'aurait fait avec un modèle plus âgé.
Ces clichés continuent de faire débat au sein de la blogosphère. "C'était une autre époque", a expliqué Ionesco, dont la fille devenue actrice prépare un film avec Isabelle Huppert dans le rôle de sa mère.

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Airina_ionesco_safilleeva-1970
Eva Ionesco (sa fille)

Son style gothique et sensuel en a fait une icône pour de nombreux designers. Une sélection de ses photographies pour Givenchy ou pour des magazines de mode, comme Vogue Japon et Stiletto, ont été exposées à Paris en juin et juillet 2010.

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Airina_ionesco_2

La plus grande partie des œuvres d'Irina montre des femmes savamment habillées, parées de bijoux, gants et autres atours, accompagnées d'objets symboliques comme des foulards et autres symboles fétichistes, posant d'une manière provocante, s'offrant à moitié dénudées comme objets de possession sexuelle.

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Airina_ionesco_4

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Re: Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

Message  Kashima Mer 13 Avr 2011 - 18:08

Il n'y a pas à dire : le noir et blanc a toujours du style en photo.
J'avais entendu parler de ce film qui devait se tourner. Il sort bientôt?
Comme je te l'ai dit, on dirait de l'expressionnisme.
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Re: Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

Message  Invité Mer 13 Avr 2011 - 19:10

Ce film: I’m not a fucking princess (Je ne suis pas une putain de princesse) devrait sortir très prochainement: premier semestre 2011 d'après ce que j'ai lu.
Oui, tout à fait, on dirait de l'expressionnisme.

Semi-autobiographique, I’m not a fucking princess marque les débuts de réalisatrice de la comédienne Eva Ionesco qui, pour les besoins du projet, puise dans le souvenir qu’elle garde de sa mère, la photographe controversée Irina Ionesco. Laquelle sera interprétée par Isabelle Huppert.

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Aje-ne-suis-pas-une-princesse2

"Je ne suis pas une princesse.” C’est Eva Ionesco qui le dit et on pourrait ne pas la croire. Car cette belle blonde fut bel et bien une petite princesse, celle, fixée par la légende, du Palace au début des années 1980, dont elle était la plus jeune habituée (à 13 ans, elle y passait ses nuits). Celle aussi de la branchitude parisienne de ces années-là, fixée par les photos de Pierre et Gilles dont elle fut l’adolescente égérie. Mais aussi, en amont, de sa mère, Irina Ionesco, photographe, qui, à la fin des années 1970, fit de sa fillette le modèle d’images sulfureuses où l’enfant était travestie en sex-symbol rétro, nue avec un boa ou en porte-jarretelles.

C’est donc pour affirmer qu’elle ne voulait pas de cette place-là – celle de la petite princesse fétichisée par sa mère, puis par le Tout-Paris – qu’Eva Ionesco prend aujourd’hui la parole comme cinéaste en tournant son premier long métrage.

Entre-temps, au sortir de ses années Palace, Eva Ionesco est devenue comédienne, élève à la fin des années 1980 à Nanterre dans l’école de Chéreau, puis second rôle régulier du cinéma d’auteur des années 1990 (Doillon, Rochant, Bonitzer...). Elle s’essaie à la réalisation, tourne plusieurs courts métrages, qu’elle qualifie “d’expérimentaux”. Et décide pour son premier film de propulser dans la fiction ses souvenirs d’adolescente modèle.

Isabelle Huppert y interprète le personnage de la mère insaisissable qui disparaît sans explication, néglige totalement son enfant, l’abandonne aux soins de sa propre mère, puis resurgit dans sa vie pour en faire son égérie.

“Isabelle a beaucoup porté le projet”, dit Eva Ionesco. Les deux femmes se sont rencontrées en Afrique sur le tournage de White Material de Claire Denis. Eva Ionesco jouait un petit rôle, coupé au montage, mais au moins elle a pu approcher la comédienne et lui a remis son scénario.

“J’ai beaucoup aimé le scénario, dit Isabelle Huppert, ce personnage de mère aussi, j’ai senti qu’Eva Ionesco pouvait en faire quelque chose de personnel et fort. Je connaissais un peu le travail photographique de sa mère à l’époque. Mais je ne l’ai pas rencontrée. Pas même pour le film et Eva ne m’y a pas encouragée d’ailleurs.”

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Re: Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

Message  Nicole Mer 13 Avr 2011 - 20:12

J'ai voté pour Cartier-Bresson... Est-ce l'âge, est-ce un regard de plus en plus las sur les photographies censées être plus "sulfureuses" ? Je ne sais pas, je ne me reconnais plus dans toutes ces photographies érotico-tendancio-sado-maso-glamour -- je les trouve de plus en plus éro...toc.

Je veux voir des rides, je veux voir du vécu, je veux voir de l'âme...

bisou x 1001.
Nicole.
Nicole
Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty My little princess

Message  Kashima Sam 12 Nov 2011 - 10:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My little princess est vraiment porté par Isabelle Huppert qui incarne Irina Ionesco, la photographe.

Bien que le film soit réalisé par Eva Ionesco, qui est toujours en procès avec sa mère pour faire supprimer les clichés d'elle enfant, on n'a pas un parti pris pour montrer une mère qui serait affreuse, égoïste, maltraitante. Au contraire! Est-ce l'actrice Huppert qui en fait un personnage aussi intéressant, attachant? A aucun moment, je n'ai réussi à en vouloir à cette femme car c'est peut-être immoral pour certains mais l'art, c'est l'art, et la petite Eva-Violetta, dans le film, n'est pas abusée. Sa mère la photographie sans voyeurisme, naturellement, avec liberté et complicité ; elle profite de la beauté de cette enfant pas encore corrompue par la puberté, et fait émaner d'elle un érotisme-gothique avant-gardiste, qui ne s'occupe pas des préjugés. L'univers d'Irina, d'après ce qu'on voit dans le film, n'est pas fabriqué : elle est comme ça, elle est une artiste et vit en artiste. Elle ne veut pas que sa fille sombre dans la médiocrité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En grandissant, Eva-Violetta n'accepte plus d'être l'objet de ses photographies, parce que c'est la naissance de la pudeur qui vient avec l'adolescence. Et pour autant, sa mère est elle une criminelle? Il n'y a pas de relation incestueuse, ou si, mais dans le sens où la mère et la fille sont seules et si proches, dans un je t'aime/je te hais très fort.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La petite Anamaria Vartolomei est une enfant d'une beauté incroyable, je dirais même plu belle que l'Eva Ionesco originale. On ne pouvait pas gâcher de la pellicule et laissée s'envoler cette beauté.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je peux comprendre qu'Eva ait pu, à rebours, se sentir blessée par ces photos, dans le sens où son enfance a pu lui être volée (cf le titre de l'intw de Paris-Match)... Mais à l'âge adulte, comment n'est-elle pas reconnaissante à une mère d'avoir fait d'elle une petite égérie, d'avoir immortalisé sa beauté enfantine dans les draps de la mort et de l'érotisme? Je me demande même si ce n'est pas juste une histoire de jalousie et de sous, lorsqu'elle dit :

"Il y a une forme de règlement de comptes. Au début, j'ai cru que je réalisais ce film pour faire entendre ma voix puisque mon image ne m'appartient pas. Mais j'ai compris que c'était une connerie. Je ne récupère aucune parole, rien. Ma mère détient toujours des photos nues de moi qu'elle continue de vendre."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

N'est-ce pas la pudibonderie du XXIe siècle qui peut lui faire dire l'adjectif "horrifiée" quand on lui demande le regard qu'elle porte sur ces photos? Ces propos me choquent, ils montrent qu'on est dans la rancoeur personnelle, pas du tout dans l'appréciation d'une oeuvre. On dirait qu'elle parle au nom de la morale, et l'art et la morale n'ont jamais fait bon ménage! La comparaison avec DSK est ridicule :

"J'en ai vraiment marre. Quand j'ai découvert l'intégralité des clichés, j'ai été horrifiée. Comment est-ce encore possible à l'heure actuelle, alors que l'enfance se veut protégée, alors que le moindre scandale de DSK qui montre sa quéquette fait l'objet d'un procès... Ma mère qui a caché chez elle, dans une boîte, des photos de moi à la limite de la pornographie, les gens s'en foutent sous prétexte qu'elle a fait gober à tout le monde que c'était de l'art!"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans cette intw, on voit tout l'acharnement que met Eva Ionesco dans cette récupération des photos. Elle s'appuie sur la traque anti-pédophile pour servir sa cause, quel mélange des genres! Je trouve ces photos belles et troublantes par leur mise en scène, Irina confrontant la jeunesse à sa propre fin par le nu et le macabre - mais je ne suis pas pédophile! On veut nous faire croire que la nudité d'un enfant, c'est sale, tabou, ça ne doit pas exister : c'est le regard qu'on porte sur la photo qui l'est :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"On en est au quatrième procès. Là, on a fait intervenir les flics pour saisir les négatifs et on va en référé. On va être obligé d'adresser le dossier à la brigade anti-pédophile pour saisir ce qu'il y a sur le Net et ailleurs."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On l'aura donc compris : l'obsession d'Eva Ionesco est d'avoir la main sur ces photos :

"Est-ce que votre mère a vu le film?
Non, entre nous, le dialogue est totalement rompu. J'aurais voulu qu'elle ne soit pas ma mère. J'ai longtemps essayé de négocier avec elle, de lui dire: "Allez, on arrête. Est-ce que tu pourrais, s'il te plaît, rendre les photos? On les met en lieu sûr. On les trie ensemble, si tu veux." Rien! Ma mère ne veut pas me les rendre, ce n'est pas moi qui refuse de faire la paix."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Eva a pour elle d'avoir fait un bon film avec des actrices belles et douées, mais pour le reste, elle repassera : le problème relève de la psychanalyse, pas de la justice...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Eva Ionesco et Isabelle Huppert
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Eva Ionesco

Message  Kashima Sam 19 Nov 2011 - 14:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Re: Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

Message  Johnny Jeu 24 Nov 2011 - 17:49

J'ai vu ce topic et y prête un certain intérêt... Les photos sont belles, mais troublantes, et je crois qu'elles feraient scandale de nos jours...

A noter qu'Eva Ionesco a tourné dans un TVfilm à la réputation sulfureuse, Jeux interdits de l'adolescence.
Johnny
Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1027
Age : 38
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique Empty Re: Irina Ionesco, Icône gothique de la photographie érotique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum