Lars von Trier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lars von Trier

Message  Kashima le Dim 8 Jan 2012 - 9:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je suis étonnée de na pas avoir ouvert avant un sujet sur Lars von Trier, réalisateur dont j'aime les films depuis des années (précisément depuis Breaking the Waves qui m'avait fait un drôle d'effet au cinéma, surtout l'immense cloche finale).
Dans la foulée, j'ai regardé un peu la série L’hôpital et ses fantômes, que je reprendrai, puis Les Idiots, Dancer in the Dark, Antichrist...
Dancer in the dark fait partie des films très marquants : on se rappelle la prestation de Björk, cinématographique et musicale - qui a valu à une petite chienne de se prénommer Selma!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Melancholia est son dernier film en date, présenté à Cannes. On a moins parlé du film que de la stupidité provocatrice du réalisateur qui a craché sur Israël et a voulu faire le malin bobo en se disant nazi (passons sur cette scène ridicule).
Deux actrices : Kirsten Dunst joue Justine, Charlotte Gainsbourg sa soeur Claire. Le film est construit en deux parties : le mariage de Justine qui tourne mal car c'est le moment où elle sombre dans la dépression et saccage ce qui se construit ; l'après-mariage au château de Claire, moment où l'on attend dans la peur l'arrivée de la planète Melancholia qui risque de faire exploser la terre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est très esthétique, poétique. La première partie m'a moins intéressée (parce que, déjà, j'ai du mal avec Kirsten Dunst, physiquement, qui me dérange. Elle m'agace et ne m'est pas du tout attachante) ; dans la partie centrée sur Claire, l'attraction étrange de l'astre qui danse autour de la Terre se fait ressentir au château. Comment chacun réagit face à la mort probable et imminente? En la niant, en l'acceptant, en luttant?
Melancholia est un pendant à 2012, le film catastrophe à la sauce von Trier! Et ça vaut le détour...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Dogville

Message  Kashima le Ven 28 Juin 2013 - 18:59

Dogville : n'épargnez que les chiens...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Grace est pourchassée par des gangsters : elle se réfugie dans un village, Dogville. Les gens hésitent d'abord à l'accueillir. Ils se laissent quinze jours de réflexion durant lesquels Grace se rendra utile à chacun d'entre eux afin de les faire fléchir. A l'issue d'un vote, ils acceptent qu'elle reste. Les gens se mettent à bien l’aimer (tant qu’elle leur est utile) puis, petit à petit, les choses se dégradent : la méchanceté des habitants ressort peu à peu. Grace se retrouve prisonnière de ce village de plusieurs façons : elle est recherchée par la police et elle ne peut pas s'enfuir. O finit par la retenir par une chaîne et un collier de fer.
Dans un décor totalement dépouillé et théâtral, l'attention se porte sur les caractères.
On peut dire quand même que la fin nous dédommage de ces cruautés infligées à Grace.



Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Nymphomaniac

Message  Kashima le Lun 5 Mai 2014 - 21:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nymphomaniac : quel film! 4h qui passent à une vitesse folle.
Joe, en sang, est recueillie un soir par un homme à qui elle va raconter sa vie depuis l'enfance et comment elle est devenue, a toujours été très portée sur le sexe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le dialogue entre ces deux personnages est passionnant, tout comme la construction en chapitres, chère à Lars VonTrier, qui nous fait entrer dans la vie amoureuse et sexuelle de Joe.
Les métaphores (particulièrement celle sur la suite de Fibonacci qui montre comment Joe a su composer l'harmonie sexuelle avec différents hommes) sont belles, habiles... L'amour, le désir, la fidélité, autant de questions pour lesquelles on est avide de réponses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




(le seul regret est que Lars Von Trier case une ou deux choses politiques dans le dialogue, que j'ai trouvées déplacées et hors de propos. Ca ne gâche pas sur la longueur, mais c'est une faute de goût. ex : les antisionistes ne sont pas des antisémites, des choses de ce genre qui font un vilain écho à sa provocation de Cannes.

Version longue non censurée fin 2014 (5h30)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lars von Trier

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum