Edencash
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Apollinaire

Aller en bas

Apollinaire Empty Apollinaire

Message  Kashima Sam 17 Jan 2009 - 10:16

Le plus connu des poèmes, tiré d'Alcools.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine.

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Apollinaire Empty Poèmes à Lou

Message  Kashima Mar 24 Fév 2009 - 15:21


Si je mourais là-bas


Si je mourais là-bas sur le front de l'armée
Tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée
Et puis mon souvenir s'éteindrait comme meurt
Un obus éclatant sur le front de l'armée
Un bel obus semblable aux mimosas en fleur

Et puis ce souvenir éclaté dans l'espace
Couvrirait de mon sang le monde tout entier
La mer les monts les vals et l'étoile qui passe
Les soleils merveilleux mûrissant dans l'espace
Comme font les fruits d'or autour de Baratier

Lou si je meurs là-bas souvenir qu'on oublie
- Souviens-t'en quelquefois aux instants de folie
De jeunesse et d'amour et d'éclatante ardeur -
Mon sang c'est la fontaine ardente du bonheur
Et sois la plus heureuse étant la plus jolie

Ô mon unique amour et ma grande folie

30 janvier 1915, Nîmes.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce poème, chanté par Jean Ferrat, a été écrit par Apollinaire à Louise de Coligny-Châtillon. Cette femme faisait partie d'une grande famille. Il s'en est épris, ne l'a vue en tout que trois fois dans sa vie et a décidé de lui envoyer des poèmes, d'en faire sa muse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il paraît que Lou n'était pas à la hauteur de l'inspiration du poète, ne comprenait pas grand chose à ce qu'elle recevait, mais s'enorgueillissait d'être l'inspiratrice d'Apollinaire.
Elle avait d'ailleurs un amant officiel.
Apollinaire entretient avec elle une courte liaison puis une correspondance enflammée en 1914, avant de partir à la guerre. Ils rompent en 1915. Cet amour est-il resté platonique? J'en doute, mais je ne le sais pas.

Apollinaire ne se censure pas, il se permet des passages érotiques, se laisse aller à son désir pour elle. On ne connaît ou retient souvent que les poèmes amoureux...
Kashima
Kashima
Faux-monnayeur

Nombre de messages : 6540
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum