Léa, Pascal Mercier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Léa, Pascal Mercier

Message  Invité le Mer 30 Jan 2013 - 23:06

“Sie hatte gespielt, als baute sie sich eine imaginäre Kathedrale aus Tönen, in der sie einmal geborgen sein könnte, wenn sie das Leben nicht mehr ertrüge.” Léa, Pascal Mercier

Combien de fois me suis-je demandé ce que ma fille serait devenue si nous n'avions pas fait cela ! Si le hasard ne nous avait pas fait entendre ces sons.
La fascination qu'exerçait sur elle le son du violon aurait-elle triomphé à une autre occasion, sous une autre forme ? Quel autre événement aurait pu la sauver de sa tristesse paralysante ? Son talent serait-il apparu en tout cas ? Ou serait-elle devenue une écolière ordinaire, rêvant d'un métier ordinaire ? Et moi ? Où serais-je aujourd'hui, si je ne m'étais pas trouvé devant l'exigence immense du talent de Léa face à laquelle je n'étais absolument pas à la hauteur ? [...] Tout aurait pu bien tourner, je pense, si nous ne nous étions pas engagés tous les deux, ce jour-là, dans cet escalier roulant ".


Comment peut-on perdre quelqu'un alors que cette même personne vit à côté de vous ? Bien qu'étrange, cette situation n'en n'est pas moins dramatique. La folie reste un mystère pour les proches de la personne qui en est atteinte. Cette barrière qui s'érige au fil des jours devient tellement infranchissable, que le père et la fille n'arrivent plus à communiquer. Alors que seule la musique semble rapprocher Léa et son père, la musique accélère leur « séparation ».
Pascal Mercier a traité de manière poignante le naufrage de cet amour filial, cause ou source de l'arrivée sournoise de cette folie qui va les conduire tous les deux à leur perte sur le tempo d'une partition inachevée.

Après le succès mondial de Train de nuit pour Lisbonne, Pascal Mercier réussit de nouveau à mêler réflexion philosophique, intuition sensible et virtuosité narrative.

Pascal Mercier est né en 1944 à Berne et vit aujourd'hui à Berlin.
Il est l'auteur de plusieurs romans et essais. "Train de nuit pour Lisbonne" (2006) et "L'Accordeur de pianos" (2008) sont parus chez Libella - Maren Sell Editions.


Léa, traduit de l’allemand par Carole Nasser, Paris, M. Sell, 2010.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum