Lettre d'une jeune homosexuelle à François Hollande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre d'une jeune homosexuelle à François Hollande

Message  Johnny le Mer 16 Jan 2013 - 11:07

Sur Facebook, une de mes connaissances a publié la lettre écrite à François Hollande, Président de la République. Je la retranscris ici avec sa permission :

Le 11 Janvier, choquée d'avoir entendu tant d'horreur et vu autant de gens tracter pour la manif du 13, j'ai écris à notre président :

"Monsieur le Président,

Je suis née en 1987, sous la présidence d'un autre François, François Mitterrand. Je suis née sous la présidence de celui qui a en quelque sorte "dépénalisé" l'homosexualité.

Nous sommes en 2013 et je sais que je suis homosexuelle depuis que j'ai 19 ans. Et jusqu’à il y a quelques semaines, je n'en étais pas malheureuse. Je suis soutenue par ma famille, par mes amis et par toutes les personnes que j'ai rencontrées depuis que j'assume ce que je suis.

Mais voilà, depuis quelques semaines les propos et actes de propagande des anti-égalité deviennent de plus en plus difficile à supporter. Entre le 10 Janvier au soir et le 11 janvier au matin, j'ai croisé pas moins de 16 personnes distribuant des tracts pour les manifestations de dimanche. Et ce matin en arrivant sur mon lieu de travail, je pleurais Mr Le Président. Et jusqu’à aujourd'hui je n'avais jamais pleuré parce que je suis homosexuelle.

Je sais que nous sommes en démocratie, en république mais la liberté d'expression n'excuse pas tout. Accepterai-t-on que l'on dise : "Un couple formé de deux personnes de couleurs différente ne peuvent pas se marier parce que cela va déstabiliser la société", ce serait du racisme. Dire qu'un couple formé de deux personnes de couleur différente rendrait l'enfant malheureux ce serait du racisme aussi. Et ce serait punissable par la loi. Ces gens disent la même chose en remplaçant "couple de couleurs différentes" par "couple de même sexe". Et là, personne ne dit rien, ce n'est jamais de l'homophobie.

Mr Le Président, le 6 Mai, je me suis rendue Place de La Bastille avec mes amis, pleine de joie de vous voir élu. Je croyais au changement, je pensais qu'enfin j'allais devenir une citoyenne comme les autres.

Si je n'avais pas ma famille, mes amis et mes collègues, je crois qu'à subir toute cette haine, j'aurai commis l'irréparable.
Combien d'ados en plein questionnement prennent-ils cette haine en pleine figure sans pouvoir rien faire ? Trop je pense. Combien tenterons de se faire du mal ? Trop.
Vous pouvez arrêter ça Mr Le Président. Vous pouvez faire taire la haine.

Je vous en supplie Mr Le Président, allez jusqu'au bout. Mais surtout prenez position, faite une allocution, quelque chose pour dire que ces propos et cette haine sont inacceptable.
Les rues de Paris vont être le théâtre de la peur, de la haine, du mépris, dimanche. Et la France ne doit pas tolérer ça

La France c'est aussi les homosexuels Mr Hollande et à l'heure qu'il est j'ai l'impression que je suis une indésirable.

Dans l'attente de votre réponse ou de celle d'un de vos collaborateurs, je vous adresse Mr Le Président mes salutations les plus distinguées."

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'une jeune homosexuelle à François Hollande

Message  Kashima le Sam 19 Jan 2013 - 10:57

Merci Johnny. C'est simple et tellement vrai!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'une jeune homosexuelle à François Hollande

Message  Johnny le Jeu 18 Avr 2013 - 16:40

Voici une nouvelle lettre de sa part :

Monsieur le Président,

Je vous ai écrit une première missive en Janvier dernier qui est restée sans réponse. Je n’ai pas eu le courage de la transformer en lettre ouverte et de l’envoyer aux médias. Je pensais encore à ce moment là que les choses se calmeraient.
Nous sommes désormais le 18 avril 2013. Le débat sur le mariage pour tous est lancé depuis le mois de Novembre. Quel est le bilan ? Une loi qui va passer certes mais aussi une homophobie montée à son plus haut point. Des manifestations haineuses qui débordent chaque fois un peu plus. Des agressions à l’encontre de couples homosexuels ou d’établissements LGBT.
La femme qui est à leur tête se répand sur tous les plateaux de télévision et les studios de radio. Elle n’a pas hésité à appeler au sang lorsque le Sénat à accompli son travail. Elle essaye de se racheter une conscience par tout les moyens en promettant des dons à des associations, en arborant un autocollant SOS Homophobie.
Il y a des parlementaires anciens ou actuels qui parlent de guerre civile, qui ajoute de l’huile sur le feu.
Et en face que trouve-t-on ?
Des citoyens et citoyennes français qui ont peur. J’en fais partie. Je suis homosexuelle Monsieur le Président et aujourd’hui j’ai peur. Peur pour moi, pour ma compagne, pour mes amis, pour tout les LGBT de France que je ne connais pas. Je n’ose plus prendre ma compagne par la main, je n’ose plus me montrer proche d’elle en public. Je n’ose même plus prendre les transports si nous rentrons tard le soir ensemble.
Et je me considère pourtant comme chanceuse. Je suis entouré d’amis, d’une famille et de collègues qui m’aiment pour ce que je suis indépendamment du sexe de la personne qui partage ma vie. Mais je pense en écrivant ces mots à tout ces ados qui se débattent avec cette situation, qui voient leurs parents, leurs amis, leurs concitoyens se rendre à ses manifestations ou avoir des propos haineux. Moi qui suis bien entourée je suis déjà à bout de nerfs, chaque jour se fait plus pesant, plus dur, plus triste. Alors eux vers qui peuvent-ils se tourner ? Personne et certains se suicident comme cette jeune fille dans le nord que son père a rejeté après son coming out.

Ces mouvements contre l’égalité des droits, ces parlementaires qui dérapent sont responsables et coupables de ce qu’il se passe dehors en ce moment quoi qu’ils en disent.
Les LGBT de France ne se sentent plus en sécurité nulle part et cela est intolérable et impardonnable. Nous n’oublierons pas ce que nous endurons M. Le Président. Dans l’isoloir nous saurons nous en souvenir.
Nous attendons des gestes forts Monsieur le Président. Ménager la chèvre et le chou ne suffit plus. N’attendez pas un mort violent ou un geste de désespoir pour réagir.
J’espère M. Le Président que vous aurez connaissance de cette lettre. J’espère M. le Président que vous écouterez la voix d’une citoyenne qui a peur. Je ne suis qu’une à écrire cette lettre mais je sais que je porte la voix de milliers d’autres.

Johnny
Les Hérétiques

Nombre de messages : 1018
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 05/10/2008

http://www.sharemangas.com/index.php?app=blog&module=display

Revenir en haut Aller en bas

Homophobie

Message  Kashima le Jeu 18 Avr 2013 - 19:40

Entièrement d'accord. Quel prix nous payons cette loi! Homophobie débridée et décomplexée, violence qui monte, et aucune prise de position forte de la part du Président qui devrait condamner violemment ces faits ainsi que les punir.
Je me dis ces temps-ci qu'une agression de Juif ou d'Arabe aurait fait la une des médias, que tous seraient venus déplorer, pleurer, se lamenter, de tous bords, alors que là, on est bien discret sur la question.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre d'une jeune homosexuelle à François Hollande

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum