L'anencéphale de Vichy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'anencéphale de Vichy

Message  Kashima le Dim 23 Déc 2012 - 15:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'histoire de l'anencéphale de Vichy est relatée par P. Duvic en 1973 dans un livre intitulé Monstres et monstruosités.
Mais déjà, en 1933, le cas est évoqué dans un opuscule publié à compte d'auteur par le Dr Therre, l'Anencéphale à type «simiesque» de la maternité de l'hôpital de Vichy.

Le 6 janvier 1897, une jeune fille de seize ans accouche à la maternité de Vichy d'un enfant qui ne survit que quelques minutes. Il est hermaphrodite et frappé d'une anomalie exceptionnelle : l'absence de cerveau et de cervelet, ou anencéphalie.
En effet, l'anencéphalie est caractérisée par l'absence de crâne et d'encéphale (cerveau, cervelet et tronc cérébral) chez le fœtus ou le nouveau-né.
À la place subsiste une masse de tissus rougeâtre dans laquelle on trouve souvent des restes méningés ou des neurones.
De nos jours, la fréquence de l'anencéphalie est de 0,5 pour 1 000 naissances.
Cette anomalie peut se détecter dès la 13e semaine de grossesse, par échographie. Si une interruption volontaire de grossesse n'a pu être pratiquée, le nouveau-né, néanmoins pourvu d'une face et d'yeux, a des mouvements lents et stéréotypés de la tête et des membres. Il a parfois des réflexes.
Les anencéphales meurent habituellement au bout de quelques jours.

Dans le cas de l'anencéphale de Vichy, on constate d'autres anomalies qui rendent ce cas vraiment énigmatique.
Le nouveau-né ressemble incroyablement à un singe. Il a de longs membres, de gros yeux ronds et une conformation du thorax spécifique aux anthropoïdes. Seul lui manque le gros orteil opposable aux autres, différence fondamentale entre le singe et l'homme.

Pour le Dr Therre, médecin-chef de la maternité de Vichy à l'époque, ces caractéristiques sont la conséquence non de l'anencéphalie elle-même, mais de l'acte de fécondation. Il se trouve en effet que la jeune fille a vécu jusque-là dans une roulotte en compagnie de son père et d'un singe, «son seul compagnon», affirme-t-elle, car tout contact avec une personne extérieure lui était interdit. Or, ce singe meurt 1e lendemain de l'accouchement de l'adolescente, apparemment sous l'effet du stress causé par la séparation. Le Dr Therre en déduit que l'enfant mis au monde est le fruit des relations sexuelles que la jeune fille a entretenues avec le singe.


*Note personnelle: Le père de l'enfant était -il réellement un singe ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une hybridation impossible ?

Il semble en effet évident que le monstre ne peut être que l'enfant du singe ou du père. Celui-ci et sa fille nient farouchement toute relation incestueuse, fait peut-être confirmé par l'extrême étroitesse et la résistance de l'orifice vaginal déterminées par la sage-femme à l'examen d'entrée à la maternité et indiquant une absence de relation sexuelle normale.

Des détails qui confortent le Dr Therre dans son hypothèse d'une origine hybride de l'anencéphale. Mais le médecin n'ignore pas que la science contemporaine considère déjà l'hybridation naturelle entre deux espèces comme impossible, et admet pouvoir se tromper.


Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Voir aussi [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum