Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Kashima le Sam 21 Avr 2012 - 16:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici un texte écrit par Cammy Zole (15 avril 2012)

Hier j’ai un peu jardiné chez mes parents… J’ai déterré des plantes et des petits arbres dont certains étaient destinés à être replantés ; notamment un petit olivier vraiment très sympa que j’adore regarder.

Cet après midi, en les aidant à porter des trucs à la déchetterie, je me suis aperçuehttp://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/16487.jpg que l’olivier avait été débité en morceaux pour être jeté à la décharge alors qu’il était parfaitement viable.

J’en suis malade. Si j’avais été moins en colère, je pense que j’en aurai pleuré.

Outre le fait que cet épisode me rappelle mon problème d’anthropomorphisme qui devient de plus en plus gênant, il m’a également amené à quelques réflexions encombrantes dont je vais me délester ici...

Celles et ceux qui me connaissent un peu savent que j’ai récemment décidé de devenir végétarienne… La raison principale étant (officiellement) que les animaux que je ne mangerai plus ne serait plus abattus ou élevée pour contribuer à mon régime alimentaire…

La vraie raison, c’est que ce végétalisme me donne donc « bonne conscience » car il me semble plus « cohérent » avec le fait que j’aime certains animaux, (d’amour hein, par « au goût ») et qu’à ce titre, il n’est donc pas « logique » que - par exemple - quelqu’un qui ait un chat comme animal de compagnie – et qui l’aime un tant soit peu sincèrement, soit capable de manger un autre chat... ou un lapin, ou une poule, ou une vache, ou un cochon, etc…

« Bonne conscience ».

« Conscience ».

Les animaux ont-ils une conscience et des sentiments ?

Les singes, les dauphins, les baleines, les éléphants ont-ils une conscience ? Pour l’instant officiellement non, ni eux ni les autres, bien que moult études abondent dans le sens inverse, lâchant même parfois malencontreusement le mot « conscience » précisément pour parler de celle (collective) d’une ruche ou d’une termitière…

(…Et je rappelle que ça ne fait pas tellement longtemps qu’on s’est aperçus tout ébahis que toutes les races d’humains de la planète avaient la même conscience - et que, de là, on a fini par abolir la traite négrière par exemple, ou que les hommes ont accordé le droit de vote à (certaines) de leurs femelles…)


Un être vivant n’a-t-il donc pas de conscience simplement tant que cela n’est pas décrété officiellement par une autorité supposée compétente ?


C’est une question que je me posais souvent et qui a sans doute pesé dans mon cheminement vers le végétarisme. L’idée du « capital sympathie » propre à chaque animal ne me paraissait pas devoir entrer en ligne de compte, sous couvert précisément de cohérence et de justice dans ma démarche, et lentement, l’idée m’était devenue insupportable de manger un animal « mignon » ou même « pas mignon » du fait qu’ils avaient peut être une conscience, et du coup, je ne mange plus que du vert et un peu de poisson depuis deux mois. (Car le poisson aurait un système nerveux qui ne lui permet pas de ressentir la douleur d’après ce que j’ai lu un peu partout)… Bref. (Sensiblerie à la con.)

Cet après midi, alors que j’étais encore abasourdie par mon histoire de petit olivier en morceaux, je m’étais posée devant la fenêtre pour réfléchir. Il y avait beaucoup de vent. Les arbres et les feuillages bougeaient tous ensemble comme si ils s’animaient pour me faire des signes…

Je me suis dit : « On dirait qu’ils sont en vie » avant de me souvenir que les végétaux SONT en vie.


Et soudain tout s’est enchainé… Comment peut-on savoir que les végétaux ne souffrent pas et comment peut-on savoir qu’ils n’ont pas de conscience ?

Parce qu’on ne l’a pas encore découvert ? (Idem pour les poissons).

Qu’adviendrait-il si une telle découverte avait lieu ? Comment pourrions-nous survivre dans un monde ou notre intelligence ne nous permettrait pas de dépasser l’état binaire d’être le chasseur ou la proie des autres êtres vivants?

Etc etc…

ET MOI JE MANGE QUOI ET JE SURVIS COMMENT ???

Je me suis donc finalement aperçue plus tard un peu tristement que de toute manière il est globalement impossible de sortir de façon vraiment cohérente de notre état de prédateur.

Et cela remet en question absolument toute la laborieuse logique que je m’était faite chier à élaborer précisément pour tenter de vivre « mieux » en me donnant « bonne conscience ».

Et qu’à partir de là, contrairement à ce que je pensai au premier abord, il serait peut être plus simple et plus intelligent de faire intervenir le « capital sympathie » dans la sélection de mes proies – à défaut de « justice ».

L’olivier aurait été comestible, je n’aurai pas pu en manger, alors que si j’avais le droit et la possibilité de tuer, dépecer et boulotter mes connards de voisins trois maisons plus haut, je vous jure que je le ferai sans hésiter une seconde et que je prendrai un pied d’enfer à me délecter de leur viande crue. (Surtout l’enfant ^^ ).

Hummm… Que faire ? Je suis un peu perdue.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Cammy le Sam 21 Avr 2012 - 19:14

Bouleversant. Crying or Very sad

PS: Très bien la photo que tu as mise! Very Happy

Cammy
Au bord de l'entonnoir

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Kashima le Sam 21 Avr 2012 - 19:31

Je voulais un olivier, mais je n'en ai pas trouvé...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Cammy le Sam 21 Avr 2012 - 19:39

Ben celui là est très bien quand même. Smile

Cammy
Au bord de l'entonnoir

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Kashima le Sam 21 Avr 2012 - 19:50

D'ailleurs, je suis en train de regarder mon olivier dehors, espérant qu'il ne soit pas mort après l'hiver... Je me dis que, s'il l'est, je le garderai quand même dans cet état, après tout, mort.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Cammy le Sam 21 Avr 2012 - 20:04

J'ai une copine qui a un olivier mort sur sa terrasse et elle en est très contente! ^^
(Le pauvre est mort soit "noyé" dans son pot qui est tout le temps submergé par la pluie, soit grillé par le froid de l'hiver... :/ En tout cas il ne bouge plus.)
Sans rire en plus: je trouve que son olivier reste "joli" même mort... C'est un arbre "esthétique" je dirai. Smile

Cammy
Au bord de l'entonnoir

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Olivier mort

Message  Kashima le Sam 21 Avr 2012 - 21:34

Ça me conforte dans cette idée. J'irai le lui dire, demain (ça le motivera peut-être à vivre?).

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Cammy le Sam 21 Avr 2012 - 22:48

Ben tu vois, le fait que - par exemple - il soit scientifiquement "prouvé" que parler aux arbres et aux plantes influe sur leur comportement et leur croissance, c'est typiquement le genre de chose qui peut laisser supposer une "conscience" végétale...
Bref, prends soin de ton petit arbre! ^^

Cammy
Au bord de l'entonnoir

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Nicole le Dim 22 Avr 2012 - 13:38

Bien sûr qu'il y a une conscience végétale ! Qui peut en douter, et au nom de quoi en douterait-on ?

bisou x 1001.
Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La Controverse du petit arbre

Message  Nicole le Dim 22 Avr 2012 - 14:04

D’ailleurs se demander s’il y a une conscience végétale me fait irrémédiablement penser que l’humanité n’évolue guère et a toujours autant de mal à envisager que ce qui n’est pas « humain-blanc-masculin-catholique-phallique-hétérosexuel et de droite » puisse avoir le droit de penser et ressentir les choses. Quelques siècles après la fameuse Controverse de Valladolid et après avoir admis à grand peine et du bout des lèvres que les Indiens (puis les Noirs, puis les femmes, puis, puis…) aient une âme, on a juste transposé la chose sur les végétaux – et la question est toujours aussi absurde. Il n’y a pas de hiérarchie dans le vivant, TOUT a une âme…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

bisou x 1001.

Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Kashima le Dim 22 Avr 2012 - 14:09

Tout à une âme, surtout ce qui est supposé ne pas en avoir ; les détenteurs d'âmes déclarés sont ceux qui en ont le moins (s'il est possible de quantifier la chose...)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Cammy le Dim 22 Avr 2012 - 14:18

Nicole, ton propos (que j'approuve complètement) a une protée considérablement dramatique, en as tu "conscience" ? Wink puisque cela revient à démontrer que notre "végétarisme" est totalement inutile, du fait qu'il est comparable (dans son irrespect de la "vie consciente" - ou en tout cas "supposément consciente") au régime carnivore.

Questions:
- Que reste t'il à manger? (J'ai une petite ouverture sur tout ce qui est "fruits", et légumes" car ils sont aux végétaux ce que le lait est à la vache il me semble)...
- Peut on réellement respecter la vie "naturelle" sachant que la "nature" est justement le système le plus cruel qui soit?
- Peut on s'éloigner des "lois de la nature" (je n'aime pas cette expression!) qui nous désigne comme simples maillons d'une chaine alimentaire et qui nous réduit et nous contraint à cet état de prédateurs de cochons ou de salades si nous voulons biologiquement survivre?

Mad (Arggghh!!! Je deviens barge, ça y est!)

(PS / màj : Tout à fait d'accord aussi avec ta réflexion Kashima!)

Cammy
Au bord de l'entonnoir

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Nicole le Dim 22 Avr 2012 - 14:41

Mais pourquoi veux-tu absolument trouver une justification au végétarisme, Cammy ? Il n'y a pas faute... et si vraiment de raisons tu as besoin, il y en a plein d'autres que le respect de la vie des aliments...

bisou x 1001.
Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Cammy le Dim 22 Avr 2012 - 15:01

Eh oui... Idea Ce site en dénombre pas moins de 401, de "raisons". (Bien que son titre n'en annonce fallacieusement "que" 400 Razz ) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cool

Cammy
Au bord de l'entonnoir

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conscience des êtres vivants : "Le petit arbre"

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum