Le joual de Tremblay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le joual de Tremblay

Message  Kashima le Mar 26 Juil 2011 - 12:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A reculons, j'ai ouvert C't'à ton tour, Laura Cadieux : je l'ai dévoré en deux heures!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Laura est grosse. Tout commence sur un escalator qu'elle doit emprunter dans le métro et sur lequel elle a peur de monter : elle se fait moquer d'elle, mais Laura Cadieux n'est pas du genre à se laisser faire. Elle râle, elle est grincheuse, sans gêne, et parle en joual (1). Je craignais deux choses avant de lire ce livre :
- de ne pas comprendre ce qui serait écrit ;
- la couverture!

(1) Le joual est un sociolecte de langue française issu de la culture populaire québécoise urbaine de la région de Montréal[1]. Depuis que le joual a obtenu une certaine forme de reconnaissance sociale au cours de la 2e moitié du XXe siècle grâce à certains auteurs et artistes québécois, le terme prend chez certains auteurs une valeur identitaire pour désigner toute forme du français québécois parlée au Québec ou dans les autres provinces du Canada.

Ce qui fait rire, c'est sa façon de parler et de penser... Elle raconte en début de livre ses problèmes de poids, que tout le monde lui répète sans cesse qu'elle est grosse, sauf le petit :

"Y a rien que le p'tit qui me l'dit pas encore... Mais ça s'ra pas long. Quand y va aller à l'école, y va ben finir par s'aparcevoir que les mères sont pas toutes des truies comme moé." (22)

Sur son poids, voici ce qu'elle dit :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans le métro, elle perd le petit de six ans. Mais après affolement, le petit revient et lui a fait une farce :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle se rend, comme chaque semaine, chez le docteur dans la salle d'attente duquel elle retrouve tout un tas de connaissances car, chez ce médecin, on vient dès midi prendre son ticket, comme à la pâtisserie. Il y a Mme Touchette, celle dont le siège est sacré, qui vient toujours avant les autres, Lucille Bolduc qui tricote et est amoureuse d'Oscar Blanchette, le seul homme qui vient ici, chez le "génie-coloye", Mme Brouillette qui lit des comics et se délecte du sang et des monstres... tout un tableau sur lequel va reposer, avec le langage délié de Laura Cadieux, le comique du livre.
Par exemple, on voit la Thibodeau raconter ses prouesses sexuelles avec son mari :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tout le monde y passe : les étrangers, les bonnes sœurs, les beaux, la police, la petite Sylvie de dix-onze ans, obèse et qui la colle dans la salle d'attente :

"Et toujours assis à côté de moé, après me faire des sourires en coin oubedonc à essayer de me prendre la main. Moé, des enfants colleux de même, j'tuerais ça à grands coups de tue-mouche!"
(109)

La petite Sylvie est capricieuse et insolente, elle ne semble obéir qu'à Laura Cadieux qui lui a un jour volé dans les plumes. Sur son père, dans la salle d'attente, elle dit :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les étrangers, ce sont les "Grecs". Dans le bus, elle en brosse ce tableau :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les religieuses, qui entrent dans la salle d'attente, ressemblent à des "femmes aux femmes" :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les beaux sont bêtes :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vraiment, on s'y prend, à suivre les aventures presque immobiles de cette grosse femme qui n'en est pas pour autant la bonne grosse aimable, comme le cliché le voudrait.
Un bon conseil pour rire en lisant.

A suivre, l'adaptation cinématographique :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Kashima le Mar 26 Juil 2011 - 15:15, édité 2 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Merci qui?

Message  Ezéchiel le Mar 26 Juil 2011 - 12:48

J'étais sûr que ça te plairait.
En relisant les extraits, j'ai bien ri!

Ezéchiel
Vergilius' forest

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 08/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Laura Cadieux

Message  Kashima le Mar 26 Juil 2011 - 12:49

Tu me connais bien. Et pourtant, je traînais des pieds!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le joual de Tremblay

Message  Kashima le Mar 26 Juil 2011 - 15:16

Kashima a écrit:
A suivre, l'adaptation cinématographique :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pas indispensable, ce petit nanar. Les moments drôles sont tirés du texte initial, mais la scénariste a voulu rajouter des choses pour faire durer, un peu vaseuses...
Le livre suffira!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Affiche

Message  Kashima le Sam 8 Juin 2013 - 13:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je remets l'affiche du film.

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le joual de Tremblay

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum