Catalin Dorian Florescu, La dictature du présent, de l'ignorance, de la médiocrité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Catalin Dorian Florescu, La dictature du présent, de l'ignorance, de la médiocrité

Message  Invité le Dim 8 Mai 2011 - 0:42



Diplômé de psychologie, Catalin Dorian Florescu travaille à Zurich en tant que psychothérapeute auprès de toxicomanes, avant de se consacrer à l'écriture à plein temps. Originaire de Roumanie, il fuit ce pays avec sa famille en 1982 pour s'installer en Suisse. Son enfance roumaine demeure une source d'inspiration fondamentale pour lui, comme l'atteste son roman 'Le Masseur aveugle', qui évoque l'exil et le retour au pays natal, et dans lequel il s'interroge sur le rapport entre tradition et modernité. Son premier roman, écrit en allemand, 'Im Nabel der Welt', attire l'attention de la critique. Il est élu meilleur roman de l'année 2001 par la Fondation Schiller en Suisse.



Dans un roman sur l'exil: Le Masseur aveugle , le Roumain Catalin Dorian Florescu offre un luxuriant et prégnant hommage aux contes et aux livres.

Une légende roumaine prétend que le diable se glisse sur terre par la dernière fente du jour. Crépusculaire et gore, la Roumanie a généré des tas d'histoires rouges et noires d'empalés, de buveurs de sang, de dictateurs impitoyables. Ces faits ont-ils une base historique ? Fiction et réel apparaissent dans ce pays tellement imbriqués. Pas étonnant que la ville de Timisoara reste depuis décembre 1989 (après l'exhumation d'un faux charnier) associée à toute idée de manipulation médiatique. Déjà, dans les années vingt, un de ses natifs au cri tonitruant, Johnny Weissmuller maquillait ses papiers d'identité afin de participer aux Jeux olympiques en tant que citoyen américain. Le trucage, l'usage de faux, une industrie locale ?
Dans Le Masseur aveugle, son troisième roman, le premier publié en France, un autre enfant de Timisoara, Catalin Dorian Florescu, parvient à nous faire passer des deux côtés du miroir. D'abord en évoquant l'exil, le passage de frontières. Ironie du sort, son héros vend des portes et fenêtres sécurisées. Puis en faisant basculer la perception, vaciller la structure narrative. Le lecteur, dans un grand moment de trouble, perdra le fil de l'histoire, qui fonctionnera alors en boucle, mais surtout l'identité du narrateur. Irrespect, mensonge, sortilège ?
Né en 1967, Florescu fuit la Roumanie en 82 pour s'installer en Suisse où il devient psychothérapeute. A peu près le même chemin qu'emprunte Teodor, héros et narrateur du roman.

Le Masseur aveugle de Catalin Dorian Florescu
Traduit de l'allemand par Nicole
Casanova Éditions Liana Levi, 348 pages, 21 e





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum