Gregg Araki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gregg Araki

Message  Kashima le Ven 8 Oct 2010 - 11:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce réalisateur américain, d'origine asiatique, sort un nouveau film.
Son cinéma est décalé, homoérotique, déjanté...
The Doom generation raconte l'histoire de "Jordan et Amy, deux ados punks et rebelles du fin fond des Etats-Unis, (qui) rencontrent au hasard d'une fête bien arrosée Xavier, un étrange individu qui va alors les impliquer dans une série de meurtres sanglants alors que des événements étranges vont les poursuivre, les plongeant petit à petit dans un cauchemar psychédélique alors que le jeune couple se transforme en ménage à trois."

Le dernier film s'appelle Kaboom.
Un homo partage son appartement avec un hétéro très sexy... Bande-annonce :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avis de Têtu :
"Sur un fond de sympathiques obsessions arakiennes(une jeunesse paumée et trashy, une sexualité débridée sans frontière entre hétérosexualité et homosexualité, des personnages haut en couleurs et une consommation de drogues désinhibée), ce film est complètement barré. C'est pourtant le plus maîtrisé de Gregg Araki."

Je projette de voir Mysterious Skin, sorti en 2004 :

"A huit ans, Brian Lackey se réveille dans la cave de sa maison, le nez en sang, sans aucune idée de ce qui a pu lui arriver. Sa vie change complètement après cet incident : peur du noir, cauchemars, évanouissements...
Dix ans plus tard, il est certain d'avoir été enlevé par des extraterrestres et pense que seul Neil Mc Cormick pourrait avoir la clé de l'énigme. Ce dernier est un outsider à la beauté du diable, une petite frappe dont tout le monde tombe amoureux mais qui ne s'attache à personne.
Il regrette encore la relation qu'il avait établie avec son coach de baseball quand il avait huit ans. Brian tente de retrouver Neil pour dénouer le mystère qui les empêche de vivre."




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Nicole le Ven 8 Oct 2010 - 16:30

Kashima a écrit:[...] homoérotique [...]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Intéressant néologisme... Il serait sûrement passionnant de s'attarder sur ce qui peut bien différencier l'homoérotisme de l'hétéroérotisme qu'il implique intrinsèquement. En quoi (et pourquoi) sont-ils ou seraient-ils dissemblables ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] x 1001.
Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Homoérotisme

Message  Kashima le Ven 8 Oct 2010 - 17:44

Je l'ai souvent lu ou entendu, ce mot d'"homoérotique"... Ce terme s'emploie surtout pour des films de garçons, tels que ce Kaboom, peut-être le dernier Honoré avec François Sagat, Les roseaux sauvages (je cite ce qui me vient à l'esprit). Il désigne, je pense, une ambiance ambiguë où l'on voit des corps de garçons nus, où l'érotisme homosexuel s'insinue dans l'érotisme hétérosexuel. Pédale douce n'est donc pas homoérotique (on s'en doutait), Brokeback mountain non plus, je ne crois pas, ou le frôle.

L'hétéroérotisme ne peut donc pas exister, ou il faudrait inverser la majorité : que s'insinue dans un monde homo l'érotisme hétéro.

confused Bon, maintenant que j'ai écrit ce que je pensais, voici une définition que je ne lis qu'après coup sur Internet! (c'est malin)

L'homoérotisme désigne le désir entre personnes du même sexe, sans passage à l'acte sexuel. Le terme a une origine psychanalytique avant de désigner un désir diffus pour une personne de son sexe. [là, ça rejoindrait ce que je dis sur l'ambiguïté d'un désir inassouvi, l'introduction de l'homosexuel dans le paysage de l'hétérosexuel qui se trouble, et Brokeback faisant consommer la relation n'entrerait donc pas dans la catégorie].

Le terme est créé en allemand par Sándor Ferenczi en 1911. Dans sa théorie du narcissisme, il définit un stade intermédiaire entre l'auto-érotisme et l'hétérosexualité, et sert à caractériser l'homosexualité comme symptôme névrotique et non pas comme perversion au sens freudien.

Employé pour parler de la structure psychique des homosexuels, le terme est depuis tombé en désuétude dans son sens psychanalytique.



Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mysterious skin

Message  Kashima le Lun 25 Oct 2010 - 18:39

Voici un film qu'il faut voir!
Parce qu'il aborde de façon très bonne un sujet délicat, l'abus sexuel sur les enfants.
Deux jeunes garçons de 8 ans, jouant dans la même équipe de baseball, se sont fait abuser par leur entraîneur : on voit comment l'un a intégré ce fait en se persuadant qu'il avait été attiré par cet homme et en transformant cela en histoire d'amour, comment l'autre est obsédé par les ovnis et extraterrestres pour expliquer ce vide et ce traumatisme subi.
A 18 ans, prostitution et asexualité, les deux extrêmes dans lesquels ils sombrent.
Ce n'est pas psychologisant, c'est juste bien fait et touchant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et avec un esprit gay! Wink

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Nicole le Mar 26 Oct 2010 - 14:42

Kashima a écrit:Et avec un esprit gay! Wink
Laughing Mon dieu mon dieu mon dieu...

bisou x 1001.
Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Kashima le Mar 26 Oct 2010 - 16:30

Bel et bien gay! Smile

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Kaboom

Message  Kashima le Jeu 10 Mar 2011 - 8:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Soit je n'ai rien compris, soit je ne suis pas branchée, soit les deux, mais qu'est-ce que c'est que ce film?
Sous prétexte que c'est signé Araki, tout le monde fait des génuflexions :

"Avec Kaboom, Araki rehausse le niveau du campus movie pour y mélanger fantastique, prémonition d'apocalypse, sorcellerie et une grande dose de fantasmes débridés. Le tout s'achèvera aussi brutalement que lorsque l'on sort d'un rêve. Une sorte de grand foutoir particulièrement jouissif. Encore ! " L'Express

"Kaboom est au teen movie ce que American Psycho fut au polar : un reboot jouissif qui imprime au genre de nouveaux codes, infiniment plus nerveux, plus glamour, plus urbains, plus pop, et dont, en prime, la dynamique excessive porte avec elle une dimension réflexive et critique."
Cinemablog Le Monde


J'aime le queer, mais cette étiquette ne doit pas servir à cacher tout et n'importe quoi. Autant se regarder un petit épisode de Dante's cove!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kaboom est un mélange de Beverly hills, de Scoubidou et donc de la série kitsch Dante's cove.
Ce n'est pas du tout le film auquel je m'attendais, vu comme on nous l'a présenté à sa sortie:

"Sur un fond de sympathiques obsessions arakiennes(une jeunesse paumée et trashy, une sexualité débridée sans frontière entre hétérosexualité et homosexualité, des personnages haut en couleurs et une consommation de drogues désinhibée), ce film est complètement barré. C'est pourtant le plus maîtrisé de Gregg Araki." Têtu

Fausse piste : il ne sera pas question d'un garçon qui craque pour son sexy et bas du plafond colocataire hétéro Thor ; certes, il y aura du sexe, des mélanges (des filles avec des filles avec des garçons avec d'autres garçons et parfois les deux), mais aussi du paranormal à deux sous dans les yeux d'une jolie lesbienne un peu folle aux pouvoirs magiques... C'est une blague, obligatoirement...? Le deuxième degré m'a complètement échappé pourtant, j'ai essayé de lire le film dans ce sens lors du dernier quart d'heure... 1h22 suffisent amplement car on commence à s'ennuyer lourdement dans ce foutoir.

Déçue! Je n'ai rien contre le mélange des genres à condition que ça ne donne pas un patia immangeable.
Ne vous laissez pas avoir par la bande-annonce très sexuelle et cette invitation alléchante :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Juste une mention aux acteurs pour leur physique! (quand on en est là...)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(la brune est une actrice française qu'on a pu voir dans Sheitan et chez Breillat dans Une Vieille Maîtresse et A ma soeur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


Dernière édition par Kashima le Sam 19 Mar 2011 - 11:29, édité 4 fois

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Nicole le Jeu 10 Mar 2011 - 14:55

Rolling Eyes Mon Dieu, la bande-annonce me suffit... Tout ce que je déteste.

bisou x 1001.
Nicole.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Kashima le Jeu 10 Mar 2011 - 17:41

Et la bande-annonce est mieux que le film!

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Kaboom

Message  Nicole le Mar 15 Mar 2011 - 3:23

Re-mon Dieu, re-mon Dieu, re-mon Dieu… Me voici tenue d’invalider mon précédent commentaire sur Kaboom (« la bande-annonce me suffit ») puisque par le plus grand des hasards la possibilité m’a été donnée de le voir tout à l’heure.

Et ça dépasse effectivement l’entendement : c’est le genre de film que l’on suit en se disant à chaque instant « Bon, je reste encore une minute et j’éteins, faut pas déconner, n’importe quelle (in)activité vaut mieux que ça » et puis… et puis l’on reste, jusqu’au bout, on reste parce que l’on est atterrée mais tout de même curieuse, que l’on veut malgré tout savoir s’il y a des tenants et des aboutissants à « ça » et « jusqu’où monsieur Araki s’arrêtera-t-il », comme aurait dit naguère un célèbre comique à rayures. Force est de constater qu’il s’arrête loin – sans rien vouloir déflorer la scène finale nous laisse heureusement (?) supposer qu’il n’y aura pas de Kaboom 2.

Bref, ambiance « campus hi-tech », scénario hautement improbable, personnages à mourir, décors kitchissimes, sexualités prétendument débridées (mais factuellement compilations de clichés) : le second degré ne suffit pas, et le fait d’être restée une heure vingt (1h20 !) devant l’écran me fait sérieusement douter de ma santé mentale.

bisou x 1001.
Nicole.

P.-S. Cela dit oui, les deux personnages principaux (« Smith » et « Stella », respectivement incarnés par Thomas Dekker et Haley Bennett) ont d’adorables petites gueules de con(ne)s.

Re P.-S. Je comprends moi aussi difficilement les critiques « limite dithyrambiques » que j'ai pu lire ici ou – mais après tout je me rappelle avoir adoré des films bien pires... ou du moins pas beaucoup mieux.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Snob critique

Message  Kashima le Mar 15 Mar 2011 - 19:25

Ce qui m'agace beaucoup avec ce film trompeur, c'est qu'on n'est pas branché si on ne l'aime pas. Il est de bon ton de l'aimer dans la communauté gay, parce que ça se veut libre et décalé, queer... Malheureusement, il ne suffit pas de partir dans tous les sens, à l'aveuglette, avec une chute totalement improbable, pour faire un bon film.
Si Araki n'avait pas son nom, ce film aurait-il eu le même accueil? Certainement pas.
J'ai vu des films décalés et qui tenaient la route malgré leur folie.
La critique est incompréhensible et bien snob.

Le jeu avec le kitsch et la soi-disant liberté sexuelle n'en font vraiment pas un chef-d'oeuvre.
Préférer largement les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou, dans un tout autre genre (mais classé teen-movie pourtant) [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Nicole le Mar 15 Mar 2011 - 19:52

Laughing Un point positif tout de même, puisque que très égoïstement, une chose m'apparaît comme étant sûre : l'image "arakienne" de la jeunesse me fait me me réjouir d'avoir depuis longtemps vue la mienne s'éloigner.

bisou x 1001.
Nicole.

P.-S. Bon, j'arrête de dire du mal, ça m'en fait aussi.

Nicole
Les limbes

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2010

http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum