L'étrange bobine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'étrange bobine

Message  Kashima le Ven 13 Fév 2009 - 13:01

Pour les films, courts-métrages, extraits, clips, bizarres, gores, surnaturels, extraterrestres...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Akufen

Message  Kashima le Jeu 26 Fév 2009 - 10:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Kynodontas

Message  Kashima le Lun 19 Avr 2010 - 18:08

Il faut perdre sa canine droite (ou gauche) et attendre qu'elle repousse pour espérer gagner la liberté... Autant dire qu'on est condamné à l'enfermement et au leurre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La canine, la dent du chien, le chien qui chasse le chat, l'ennemi à abattre! Les chats peuvent venir chez vous la nuit avec un marteau, s'introduire dans votre jardin. Ce sont des créatures monstrueuses à combattre. C'est pour cela qu'il faut apprendre à bien aboyer, à quatre pattes, comme un chien, donner l'alerte en cas de danger.
Un petit chat noir et blanc se présente dans le jardin : le fils de la famille se munit d'une tenaille et éventre l'inoffensive bête qu'il prend pour le diable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans quel monde sommes-nous? Celui d'une famille grecque : un père et une mère ont décidé d'élever leurs trois enfants sans qu'ils sachent ce qu'est l'extérieur : poser un pied derrière la frontière du portail, c'est se mettre en danger. Le frère dissident en a fait les frais : il s'est fait assassiner par un chat et n'a pas réussi à survivre, malgré les morceaux de cake que sa sœur jetait par-dessus les haies.

Les enfants, qui ont près de vingt ans, n'ont jamais vu un film. On leur apprend de fausses définitions, leur vocabulaire est brouillé. Le film s'ouvre sur un magnétophone qui leur apprend les mots "excursion" ou "carabine" : "carabine : très bel oiseau blanc des régions chaudes." A l'abri de tout, mais pris dans la folie d'un enfermement, les filles passent leur temps à s'anesthésier, par exemple : la première qui se réveille à gagner, à se lécher un bout du corps pour peut-être avoir une récompense, se blesser au couteau. On rêve d'être celui qui aura le plus d'autocollants, récompense d'une bonne conduite ou d'une performance à la piscine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des avions passent dans le ciel : sous forme d'une maquette, ils tombent parfois dans le jardin et sont un passe-temps pour les enfant adultes.
Seul le père sort de la maison, un vrai petit paradis terrestre avec sa verdure, ses palmiers, sa piscine.
C'est le fantasme de la protection absolue de la violence qui réduit ses enfants à la sauvagerie de l'absence de culture, au malsain de la consanguinité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce film a des airs de film nordique à la Lars von Trier, on s'étonne qu'il soit grec.
Présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2009 (« Un Certain Regard »), Canine est le second long métrage du grec Yorgos Lanthimos, également metteur en scène de théâtre et réalisateur de clips vidéos et de publicités.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Délivrance

Message  Kashima le Lun 21 Juin 2010 - 10:29



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Délivrance, de John Boorman, pourrait être classé dans 'l'étrange bobine', même si on reste sur sa faim concernant l'étrange ou le malsain.
Quatre amis décident de descendre une rivière en canoé, rivière qui n'existera plus après les travaux en cours.
La contrée semble habitée par quelques dégénérés. Ils en rencontrent deux qui s'en prennent à eux dans les bois, en tuent un et font virer ainsi leur virée au cauchemar.

Dans quel genre classer ce film? En tout cas, pas un film d'horreur : il s'en passe beaucoup moins que ce à quoi on pourrait s'attendre.
L'atmosphère laisse espérer beaucoup, comme cette scène du début, le duo musical entre le jouer de banjo et le joueur de guitare qui l'apprivoiserait comme une bête...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cependant, cette aventure se laisse regarder avec plaisir, rien que pour la bande-son et les voix aiguës des vieux films...

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

The Broken

Message  Kashima le Dim 22 Aoû 2010 - 10:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un film étrange où les reflets de miroir vous volent votre vie, et de façon violente... Les glaces se brisent... Le malheur promis pour sept ans - et plus - arrive.
Intrigant, parfois effrayant... Une atmosphère étrange plane. Le temps passe vite parce qu'on est troublé et qu'on cherche à comprendre.
Avec Melvil Poupaud et la jolie Lena Headey (en lesbienne dans Imagine me and you)

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Les conquérants

Message  Kashima le Sam 31 Aoû 2013 - 21:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 Les conquérants

   Tibor Banoczki et Sarolta Szabo,
   2011,
   12 min 17 s


   Synopsis

À l’aube des temps, un jeune homme et une jeune femme entreprennent de conquérir un territoire inhospitalier tentant d’en faire leur paradis. Non sans conséquence, leur quête les poussera toujours plus loin, toujours plus haut. Mais vers quel sommet? Entre la préhistoire et la Genèse, entre l’éden et l’enfer, le film d’animation Les Conquérants interroge les conquêtes des êtres humains et l’émergence des civilisations.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Miss Violence

Message  Kashima le Dim 22 Mar 2015 - 16:48

Miss Violence est un étrange film, dans la lignée de Canine, et grec lui aussi.
La majeure partie du film se déroule dans un appartement où vit un père, sa femme, ses trois filles et ses deux petits-enfants. Dès la première scène, à son anniversaire, la cadette saute par la fenêtre et se suicide pour ses onze ans. Regard caméra, alors que toute la famille forme un mur en lui tournant le dos, elle nous sourit avant de sauter, comme si la mort était son plus beau cadeau d'anniversaire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'aînée n'a plus l'âge de vivre sous le toit de ses parents et pourtant, elle reste chez eux, avec ses deux enfants, alors qu'elle en attend un troisième. On ne sait pas qui est le père mais peu à peu, on s'en doute. Malgré la visite des services sociaux, rien n'est décelé. Il se passe des choses bizarres et tues derrière les portes de cette maison souvent fermées. Ironie : dans une des scènes du film, le père enlève une des portes de ses gonds et dit à sa fille qu'"ici, on n'a rien à cacher".

Plus le film se déroule et plus on comprend ce qui se passe.Un cut très brutal nous le révèle : dans un plan, on voit le père en voiture avec sa fille qui revient de l'école. Il se gare dans un endroit sordide ; au plan suivant, sans transition, une jeune femme est violée en levrette dans une sorte de cagibi, par deux hommes qui la brutalisent. Plus besoin de dessins même si on peine à y croire... On attend juste l'affreuse confirmation de ce qui se trame dans cette famille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les hommes sont libidineux et dégoûtants ; les femmes passives et lâches.

Dance me to the end of love de Cohen dans la première scène du film : les deux soeurs se regardent d'un air éteint avant que le père danse en souriant avec la petite qui fête son anniversaire :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est le genre de film qu'il vaut le coup de revoir après, une fois qu'on sait. La danse et le sourire du père en sont d'autant plus glaçants.
Les Grecs ont le don de faire des films à part.




Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'étrange bobine

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum