La maison près du marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La maison près du marais

Message  Kashima le Dim 2 Avr 2017 - 9:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Albert et Alice, couple de retraités, achètent une maison dans la campagne, non loin d'un marais, car Albert est malade du cœur et il lui faut se reposer loin de la ville.
Un jeune homme vient pour réparer la chaudière. Comme il finit tard, Alice lui propose de se joindre à eux pour le dîner. Richard, le garçon, regarde les livres d'Albert et sort de la bibliothèque celui qui lui est le plus précieux, une édition rare de Blake offerte à Albert par son père. Il demande s'il peut l'emporter et, alors qu'Albert a horreur de prêter ses livres, il ne sait pourquoi il répond oui.
Les jours suivants, Richard ne revient pas. Mais, un jour qu'il descend à la cave, Albert se rend compte que le réduit est habité : il découvre son livre de Blake et d'autres objets sur une étagère. Richard Atlee s'est installé chez eux!

Peu à peu, le couple s'attache à ce garçon. Ils l'invitent à vivre à l'étage avec eux. Son comportement est très étrange : il disparaît toute la journée dans le marais. Il travaille aussi beaucoup, coupe le bois, repeint la maison sans qu'on le lui demande. Finalement, il tente de se rendre indispensable. Mais cette présence, peu à peu, pèse sur Alice et Albert, surtout lorsqu'ils réalisent que Richard ne supporte pas de les voir partir, ne serait-ce que pour une journée.

La lecture de ce livre est très surprenante. Classé dans les polars/thrillers, il ne peut qu'étonner le lecteur tenu en haleine jusqu'au bout : Richard Atlee est-il un assassin? Quelles sont ses intentions? Ses accès de violence sont inquiétants, et on se demande où tout cela finira.
À la fin, on constate qu'on s'est laissé mener par le bout du nez et, qu'en tant que lecteur, nous ne valons peut-être pas mieux que les villageois qui harcèlent ce jeune homme différent, avec ses airs de brute, de sauvage.
Là où l'on s'attendrait à un roman policier, on se retrouve dans un livre où la psychologie est très fouillée, avec pour sujet "le trouble de l'attachement", et l'on se retrouve presque penaud... Finalement, c'est un roman sur l'autre et la place qu'on lui fait.


"Durant ces longues nuits sans sommeil, cela fait du bien de savoir que pendant qu'on est allongé là, à attendre l'aube, on n'est pas la dernière créature vivante sur terre, qu'on est uni à tous ceux qui dorment, à tous ceux qui rêvent, ou à ceux qui se contentent d'attendre."

"Je crois qu'en réalité, tout est là : nous ne sommes rien d'autre qu'une poignée de créatures serrées les unes contre les autres dans un désert, et qui se portent mutuellement assistance en attendant, au long des heures froides et obscures qui précèdent le matin, une aurore qui n'a même pas promis d'être au rendez-vous."


Il existe une adaptation d'1h13 de ce livre en téléfilm : Crawlspace (1972).



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



avatar
Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6381
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum