Autour de Virginia et Vita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autour de Virginia et Vita

Message  Kashima le Jeu 22 Déc 2016 - 10:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] raconte la genèse d'Orlando à travers l'histoire d'amour de Virginia Woolf et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Tout se passe dans une atmosphère anglaise que l'auteur parvient à rendre parfaitement. Elle raconte les tourments de la création, dépeint subtilement les caractères de ces deux écrivaines, la séductrice Vita et la souffreteuse Virginia. On y croit, c'est beau, et les sentiments se lient au processus de la création littéraire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ça a donc été l'occasion pour moi de lire un livre de Violet Trefusis, Irène et Pénélope, l'histoire de deux sœurs dont on va suivre le destin : Pénélope devient très vite une femme de lettres à succès ; Irène, son aînée, a toujours été plus effacée. Il y a une ambiance à la Comtesse de Ségur, avec la mère bienveillante, la nourrice, un univers féminin. Violet Trefusis a été l'amante de Vita et elles ont vécu une histoire passionnée (dont Virginia sera jalouse).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et puis, dans la foulée, j'ai lu les nouvelles de Vita sur l'infidélité : six textes réunis dans un recueil aux éditions Autrement, parus (années 1920) dans divers journaux ou recueils. Tous abordent le thème de l'infidélité sous des angles différents : la première, "Son fils", m'a particulièrement plu. On retrouve l'atmosphère anglaise des domaines, des belles demeures : une sexagénaire se fait une fête de revoir son fils Henry parti depuis cinq ans en Argentine. Elle est sûre qu'il revient pour rester et devenir le maître de la propriété. Quelle habileté à brosser des portraits psychologiques (comme dans Plus jamais d'invités que j'avais trouvé passionnant : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il est aussi question de l'horrible vengeance d'un mari qui punit, plus par orgueil que par amour, l'amant de sa femme en l'enfermant en pleine mer dans une bouée avec cloche ("Justice"). Dans "Patience", un homme pris dans le quotidien du mariage repense à une femme qu'il a aimée furtivement autrefois. "Fiançailles" raconte comment une femme qui a fait patienter durant huit ans un marin décide enfin de s'offrir à lui et d'accepter le mariage. Paul s'enorgueillit, dans "Liberté", d'avoir l'esprit ouvert : il ne verra pas d'inconvénients à ce que sa femme le trompe, mais entre les idées et les faits... Et "Cet été-là" montre comment un groupe de quatre jeunes amis peut se disloquer dès lors que l'amour arrive.

Vita et Virginia faisaient partie du Bloomsbury group qui réunissait des artistes et intellectuels britanniques au début du XXème siècle.
avatar
Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6337
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum