Les Kurdes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Kurdes

Message  Kashima le Dim 30 Nov 2014 - 14:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


A ce jour, un seul roman de Mehmed Uzun est traduit en français : c'est La Poursuite de l'Ombre.
Memduh Selim est contraint de s'exiler à cause de ses activités politiques : il est un intellectuel qui réfléchit au sort des Kurdes, dont il fait partie. De Syrie (à Antioche [pas encore intégrée à la Turquie], à Damas), du Liban, il organise la résistance. Les guerriers sont dans les montagnes de l'Agri (le Mont Ararat en Turquie) et ils résistent aux Turcs. On voit la naissance de Khoyboun, le parti nationaliste kurde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"L’Agri a aussi pour nom Ararat. (…) Agri, fils d’Huri, chef des Ourartéeens, a fait souche en ce lieu, engendrant Kurdes et Arméniens. Les zoroastriens l’ont élevé en sanctuaire ainsi que les adorateurs du feu. C’est la montagne de l’amour."


On assiste à la chute de l'Empire ottoman, à la naissance de la République turque. On voit combien le peuple kurde est nié. Pour les Turcs, ils ne sont pas un peuple et n'ont pas de langue. Aux côtés des Arméniens et des Tcherkesses, autres minorités persécutées par les Turcs, les Kurdes tentent de faire valoir leur existence.
Mais il n'est pas question que du destin politique de Memduh. Son avenir amoureux est étroitement lié à son engagement. Passionnément épris de la fille de ses amis tcherkesses, Memduh compte épouser Gazelle, le surnom qu'il donne à Feriha. A cause de ses activités, il ne peut se marier tout de suite. Un jour, il est forcé de fixer une date car les parents de Feriha ne peuvent plus attendre : les demandes en mariage affluent et il faut organiser les noces de Memduh et de Gazelle. Malheureusement, Memduh est contraint de partir dans les montagnes de l'Agri pour combattre avec ses camarades. Il jure de revenir dans deux mois...
C'est le roman d'une vie, d'un homme des livres, de l'engagement, et c'est aussi l'histoire d'un amour fou et malheureux.

“Hélas, mon prince, vous vous trompez. Ce n’est pas à vous que j’apprendrai que l’exil ne réussit jamais à quiconque.”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

“L’amour est-il une statue inanimée qu’on pose une fois pour toutes en place?”

“Un cheveu des jours heureux, voilà ce qui reste d’une passion ravageuse et tragique.”



Mehmed Uzun est mort prématurément d'un cancer, en 2007, à l'âge de 54 ans.


"Bien que la langue kurde ait été interdite en Turquie de 1920 à 1990, il a commencé à écrire dans sa langue maternelle. En tant qu'écrivain, il a accompli un grand pas vers la définition d'une langue kurde littéraire moderne et a relancé la tradition kurde du conte. De 1977 à 2005, il vit en exil en Suède en tant que réfugié politique. Pendant son séjour en Scandinavie, il est devenu un écrivain prolifique, auteur d'une douzaine de romans en langue kurde et d'essais, qui ont fait de lui un des membres fondateurs de la littérature kurde moderne (dialecte kurmandji). En juin 2005, il revint à Istanbul en Turquie. Il a été membre du PEN club et de l'association des écrivains suédois.
Il a publié sept romans en kurde."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Ahmedê Khanî

Message  Kashima le Dim 30 Nov 2014 - 14:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En lisant La Poursuite de l'ombre, on tombe sur le nom d'un grand poète kurde : Ahmedê Khanî.
"Il est l’auteur du célèbre Mem et Zîn, est né en 1651, sans doute dans la région de Hakkarî. Nous savons peu de choses sur sa vie, sinon qu’il voyagea en Egypte et à Istanbul, et peut-être en Iran, puis revint vivre au Kurdistan, où il enseigna les sciences religieuses."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Dans cet ouvrage, le patriotisme kurde et la réalité kurde sont présents. Son intérêt nationaliste et de sensibilisation a été parmi les pionniers de son temps. Quand les gens du Moyen-Orient ont été au milieu des conflits religieux à s'identifier comme chrétiens et musulmans plutôt que par leur origine ethnique, la proposition de Xanî a été circulant autour d'un Kurdistan indépendant. Le fait remarquable est que Xanî a vécu avant la montée du nationalisme moderne. "

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Wikipedia

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum