De l'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'amour

Message  Kashima le Dim 19 Jan 2014 - 17:34

"Une femme peut toujours être prise d'assaut, c'est un devoir d'essayer. Qu'est-ce qu'on risque? Une rebuffade, être ridicule un instant?"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film commence par un match : une scène de rencontre et de séduction, en plusieurs rounds : la femme cèdera-t-elle ou ne cèdera-t-elle pas? Quelle erreur ne pas commettre? Comment s'y prendre...?

“Elle a horreur de l’ennui, ce qui est un bon signe chez une fille jeune. Cela indique la présence de l’âme.”

“Mais attention! L’art d’aimer consiste à dire exactement ce que comporte le degré d’ivresse du moment, mais pas plus.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

“Faire de cet être qui fuit un être qui obéisse. C’est tout le problème.”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après ce match que remporte Serge, on arrive dans le cabinet du dentiste Don Juan, qui n'est autre que l'ex amant de la femme séduite à la première scène.

"Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion ; jamais à celui qui la manque."

"Et un jaloux choisit toujours des femmes infidèles pour satisfaire sa passion.""

"J'aimerais mieux mourir que de ne pas vous revoir."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Don Juan a l'habitude de filmer toutes ses femmes. Mathilde, pour qui il a eu un coup de foudre en voiture, prend les devants avec lui et, pour leur première fois au lit, il se montre impuissant. Mathilde n'est pas comme les autres...

"Pourquoi tenez-vous à me montrer votre harem?
- Pour me présenter."


"C'est un plaisir délicieux de serrer dans ses bras une femme qui vous a fait beaucoup de mal."

"Je ne pourrai pas supporter le reste de mon existence avec la pensée que je ne t'ai pas eue.Tant que je n'aurai pas réussi, je ne vivrai plus."


"Même les rigueurs de la femme qu'on aime ont des grâces infinies."

"Regarder son malheur de près, c'est un moyen de se consoler."

"Ce qui rend si aigu la douleur de la jalousie, c'est que la vanité ne peut aider à la supporter. Au contraire, on s'exagère le bonheur du rival. On en arrive au comble des tourments, c'est-à-dire à l'extrême malheur, empoisonné qu'il est encore par un reste, un cruel reste d'espérance et dans cet état, la fureur naît très facilement."

"Le plaisir, l'intimité, le bonheur parfait où l'on a affaire à une femme de grand esprit, d'un grand caractère et qui vous aime. Ce que je cherchais sans le savoir, je l'ai trouvé. Etre heureux, tu vois, c'est ne plus rien attribuer au hasard."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


"La beauté est une promesse de bonheur."


"Regarde. Peut-on être moqueuse avec plus de passion? Inconsciente avec plus d'ardeur? Pour avoir reçu ce coup d'oeil de toi, il vaut la peine d'avoir vécu. Légère avec gravité, frivole avec sérieux, insouciante et soucieuse."

"Il est difficile, il est très difficile d'oublier une femme, une femme avec qui on a connu le bonheur."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce film de Jean Aurel, datant de 1964, est épatant de maîtrise et de modernité. Passionnant!

Jean Aurel est un réalisateur et scénariste français, né le 6 novembre 1925 à Răstolița, Roumanie, mort le 24 août 1996 à Paris.


Voir aussi : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum