Entre chats, Burroughs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entre chats, Burroughs

Message  Kashima le Jeu 11 Juil 2013 - 16:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

“Et pourquoi la perte d’un chat ne serait-elle pas aussi poignante et déchirante que n’importe quelle disparition? Les petites morts sont les plus tristes, tristes comme la mort des singes.”

Dans Entre chats, de façon fragmentaire, William Burroughs nous dit son amour des chats. Avec ces textes courts, il nous fait faire la connaissance de Ruski, d'Ed et de bien d'autres chats qui viennent à lui au cours de sa vie.
Il raconte aussi son dégoût de la cruauté humaine à travers l'exemple du blaireau tué alors qu'il ne voulait que s'amuser (voir texte ci-dessous) :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce qui m'a gênée davantage, c'est sa haine pour les chiens, même s'il explique qu'il ne les déteste pas pour eux-mêmes, mais pour ce que les hommes en font (à leur image). Je trouve étrange, incompatible cette façon qu'il a d'aimer les chats avec cette détestation du chien...

“La haine du chat reflète un esprit laid, stupide, rustre, fanatique. Il ne peut y avoir de compromis avec cet Esprit Laid.”



“Les anges quittent toutes les alcôves un peu partout, le médium par lequel existent les Licornes, Bigfoot, le Cerf vert diminuant toujours de taille comme les forêts pluviales et les créatures qui y vivent et y respirent. La totalité de l’univers magique meurt tandis que les forêts tombent pour laisser place aux motels, aux Hilton et aux McDonald’s.”

Kashima
Alchimiste

Nombre de messages : 6270
Date d'inscription : 29/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum